19/12/2017 07:54 GMT+7 Email Print Like 0

Des pistes pour améliorer la vie dans le Triangle de développement

Les délégués se sont penchés sur la création de moyens de subsistance pour les habitants dans le Triangle de développement Cambodge-Laos-Vietnam (CLV), dimanche 17 décembre à Binh Phuoc.

Réunis lors de la 11e conférence du comité de coordination du CLV, ils ont proposé de développer l’agriculture biologique en association avec la protection de l’environnement, de mettre en place des circuits touristiques et d’améliorer la diffusion de l’information.

D’autres solutions comprennent la préservation des cultures nationales, la protection des ressources hydriques, l’utilisation rationnelle des ressources d’eau du bassin du Mékong pour faire face aux impacts du changement climatique.

Le CLV englobe 13 provinces frontalières d’une superficie totale de 114.600 km2. Sa création a pour but de renforcer la solidarité, la coopération et l'entraide entre les trois pays, outre qu’il a une grande signification sur le plan politique et de la sécurité tout en recélant d’énormes potentiels économiques.

Les résultats de la conférence devront servir de base à l’élaboration des mesures de protection de l’environnement, à la création des moyens de subsistance durables pour les populations locales, donnant ainsi un nouvel élan au développement socio-économique du CLV.

Le même jour, la 10e conférence du sous-comité de sécurité et des relations extérieures du CLV s’est tenue à Binh Phuoc, avec au menu notamment les travaux accomplis depuis la 9e conférence qui ont contribué à renforcer la coopération et à assurer la sécurité politique des trois pays. – VNA/VI