23/02/2021 10:30 GMT+7 Email Print Like 0

COVID-19: 11 groupes de personnes prioritaires pour la vaccination au Vietnam

Le ministère de la Santé vient d'élaborer un plan pour recevoir, conserver, distribuer et utiliser le vaccin anti-COVID-19 du programme COVAX lancé par l'OMS, pour la période 2021-2022.

Onze groupes de personnes seront prioritaires : Personnel médical ; Personnes impliquées dans la prévention et le contrôle de l'épidémie (Comités de direction du combat contre le coronavirus à tous niveaux, personnel des zones de mise en quarantaine, reporters...) ; Personnel diplomatique, douaniers, agents d'immigration ; Forces d'armée ; Forces de police ; Professeurs et enseignants ; Personnes âgées de plus de 65 ans ; Travailleurs des services essentiels: aviation, transports,  tourisme, approvisionnement en eau et en électricité… ; Personnes atteintes de maladies chroniques ; Personnes souhaitant travailler ou étudier à l'étranger ; Personnes des zones épidémiques selon les indications épidémiologiques.

Le Vietnam recevra 4.886.600 doses de vaccin du programme COVAX aux premier et deuxième trimestres. Au premier trimestre, il en obtiendra 1,2 million de doses permettant de vacciner 600.000 agents de santé et personnes impliquées dans la prévention et la lutte contre l'épidémie. Au 2e trimestre, COVAX fournira environ 3,6 millions de doses au Vietnam.

Selon le ministre de la Santé Nguyen Thanh Long, le Vietnam nécessitera 150 millions de doses de vaccin en 2021 pour vacciner toute sa population. Le ministère de la Santé a négocié avec le programme COVAX pour sécuriser 30 millions de doses en 2021, la majorité pour le second semestre de l'année. En outre, la société AstraZeneca s'est engagée à fournir 30 millions de doses de vaccin au Vietnam.

Parallèlement, le ministère de la Santé s'efforce de négocier avec d’autres compagnies et unités de production de vaccins dans le monde afin d'en acheter plus.

Le Vietnam compte actuellement quatre producteurs de vaccins, dont deux sont en train de mener des essais cliniques. On s'attend à ce que d'ici le deuxième trimestre 2022, un vaccin anti-COVID «fabriqué au Vietnam» puisse être mis sur le marché national. -VNA/VI