01/12/2015 09:31 GMT+7 Email Print Like 0

Communauté de l’ASEAN : le tourisme aux premières loges de l’intégration

Le secteur du tourisme qui représente aujourd’hui 6% du produit intérieur brut et 2,1 millions d’emplois directs et indirects au Vietnam, est pionnier de l’intégration à la Communauté de l’ASEAN qui verra officiellement le jour le 31 décembre prochain.


Afin de faciliter le déplacement des travailleurs qualifiés au sein de la nouvelle espace économique régionale pour intensifier les activités d’investissement et commerciales, les pays membres de l’ASEAN ont signé huit arrangements de reconnaissance mutuelle (MRA), dont celui des professionnels du tourisme (MRA-TP).


Le flux des travailleurs du tourisme au Vietnam n’aura pas lieu tout de suite dès le début 2016 mais le secteur devrait se préparer à l’accueillir, a récemment déclaré Trân Phu Cuong, sous-directeur du Département de coopération internationale de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV).


En réalité, le tourisme se trouve au premier rang pour s’intégrer à l’ASEAN, a-t-il indiqué, évoquant la création du Conseil professionnel du tourisme du Vietnam (VTPB), du


Conseil de certification du tourisme du Vietnam (VTCB), des normes professionnelles du tourisme du Vietnam (VTOS).


La mise en œuvre du MRA-TP va créer un terrain de jeu propre à faciliter la circulation du personnel touristique à l’intérieur de la Communauté de l’ASEAN, à régler les difficultés nées du déséquilibre entre l’offre et la demande dans ce secteur, et à favoriser le développement des activités des professionnels sur les marchés des pays du bloc régional.


Chaque pays membre pourra améliorer sa compétitivité et faire sa place sur le marché aséanien. Avec la reconnaissance de leurs diplômes au niveau régional, les opportunités seront nombreuses pour les travailleurs du secteur.





Ils pourront plus facilement accéder aux formations dispensées dans d’autres pays, alors que les écoles auront à disposition d’autres critères d’évaluation et de nouveaux programmes de formation.


Au Vietnam, 620.000 personnes travaillaient directement dans ce domaine entre 2011 et 2015. Un chiffre qui sera porté à 870.000 entre 2016 et 2020. En moyenne, le secteur touristique a donc besoin, chaque année, de 40.000 nouveaux travailleurs.


Grâce à la dynamique insufflée par les nouvelles normes VTOS et la prochaine signature d’accord au niveau de l’ASEAN, l’espoir est grand que l’industrie sans fumée vietnamienne s’intègre en toute confiance sur la scène régionale et mondiale.


Mais ces avancées ne sont que le début d’un long processus. Le chef adjoint de l’ANTV, Hà Van Siêu, a estimé lors d’une conférence de presse tenue le 22 octobre à Hanoi que si le MRA-TP offrait de nombreuses opportunités, il poserait aussi des défis au secteur du tourisme national.


Le développement des ressources humaines par le biais de la mise en œuvre du


MRA-TP est une des tâches les plus importantes dans le contexte de l’intégration du tourisme en particulier, et de la création de la Communauté de l’ASEAN à la fin 2015, a-t-il souligné.


Le Vietnam s’intègre activement et dynamiquement à l’ASEAN, un marché dynamique de 625 millions de personnes au PIB d’environ 2.500 milliards de dollars, lequel pourrait atteindre 10.000 milliards de dollars en 2030.


Le Premier ministre vietnamien Nguyên Tân Dung et les autres dirigeants aséaniens ont signé le 22 novembre à Kuala Lumpur la Déclaration de Kuala Lumpur sur la création de la Communauté de l’ASEAN en 2015 et la Déclaration de Kuala Lumpur sur la Vision de la Communauté de l’ASEAN pour 2025.


La création de la Communauté de l’ASEAN - axée sur les trois piliers que sont la Communauté socioculturelle, la Communauté économique, la Communauté politique et sécuritaire - permettra à la région de s’intégrer plus largement et plus profondément, ainsi qu’à renforcer son rôle central dans la structure régionale en formation. – VNA/VI