07/01/2015 08:21 GMT+7 Email Print Like 0

Commémoration de la victoire sur les Khmers Rouges à Ho Chi Minh-Ville

Un meeting marquant le 36e anniversaire de la victoire de la défense de la frontière au Sud-Ouest et de la victoire sur le régime génocidaire des Khmers Rouges (7 janvier), et le 35e de la fondation de l'Association d'amitié Vietnam-Cambodge d'Ho Chi Minh-Ville, a été organisé mardi dans la mégapole économique du Sud.


Le 7 janvier 1979 est considéré comme un jalon en or de la solidarité internationale pure et fidèle ainsi que de l'amitié spéciale entre Vietnam et Cambodge, a affirmé le président de l’Association municipale d’amitié Vietnam-Cambodge, Truong Minh Nhut, lors de la cérémonie placée sous les auspices de l’Union des organisations d’amitié du Vietnam et l’Association d’amitié Vietnam-Cambodge de la ville.

La victoire de ce jour a permis au Cambodge de sortir du régime génocidaire de Pol Pot, ouvrant une nouvelle ère d'"Indépendance, liberté et renaissance", et une nouvelle page des relations de voisinage entre les deux pays, a déclaré M. Nhut.


L'année dernière, les deux pays ont continué d'organiser des visites mutuelles de délégations de haut rang du Parti, de l'Etat et de l'Assemblée nationale des deux pays, réaffirmant que le Vietnam et le Cambodge prennent en considération leurs relations de solidarité, d'amitié traditionnelle et de coopération intégrale.


S'il n'y avait pas eu le sacrifice des soldats volontaires vietnamiens, le peuple cambodgien n'aurait pas connu la victoire du 7 janvier 1979, a déclaré Sim Sokhom, consul général du Cambodge à Hô Chi Minh-Ville, ajoutant que son pays aurait pu être rayé de la surface de la Terre et ne connaîtrait pas le développement ni les fruits obtenus. Ces performances ne peuvent être séparés de l'aide précieuse du gouvernement, de l'armée et du peuple vietnamiens, a-t-il affirmé.


Remerciant les héros, les soldats volontaires morts pour la Patrie et les experts volontaires vietnamiens pour avoir aidé le Cambodge, il a souligné qu'aucune personne ne peut défigurer l'histoire, notamment la durabilité de cette solidarité, de cette amitié traditionnelle et de ces relations spéciales.


C'est un bel exemple pour les jeunes générations du Cambodge et du Vietnam qui est à préserver et à cultiver, a-t-il ajouté.


Les Khmers Rouges ont soumis le Cambodge à un régime de terreur de 1975 à 1979. Pendant trois années, huit mois et 20 jours, ils ont massacré près de 3 millions de Cambodgiens. Lors de leur invasion de la frontière au Sud-Ouest du Vietnam, ils ont tué nombre de Vietnamiens, y compris des personnes âgées, des femmes et des enfants, portant atteinte à l'indépendance nationale, à la souveraineté et à l'intégralité du territoire du Vietnam. Les soldats et experts volontaires se sont alors mis aux côtés du peuple cambodgien dans sa lutte contre les Khmers Rouges pour finalement parvenir à renverser le régime le 7 janvier 1979. -VNA/VI