09/09/2020 09:10 GMT+7 Email Print Like 0

Céline Charpiot, trait d'union Vietnam-France dans la transition numérique

Née d’un père français et d’une mère vietnamienne, Céline Charpiot, directrice générale de la société Linagora Viet Nam, joue le rôle de trait d’union entre les deux pays dans des projets de  transition numérique   et open source.
Elle est fondatrice de l’Institut OpenHackademy (formation labellisée Grande École du numérique), dont le siège est en France et représentante de l’Institut au Vietnam où elle a organisé plusieurs cours sur les technologies  open source.

Linagora Vietnam, dont la mission est de construire l’économie numérique durable pour le Vietnam, a développé de nombreux solutions de technologies open source pour des projets vietnamiens, fourni des programmes de formation open source  aux ingénieurs vietnamiens.
Elle est fondatrice de l’Institut OpenHackademy (formation labellisée Grande École du numérique), dont le siège est en France et représentante de l’Institut au Vietnam où elle a organisé plusieurs cours sur les technologies  open source.

En 20 années d'activités dans l’informatique en France, Céline Charpiot est membre du Conseil d’administration du label French Tech Vietnam et présidente de Bond’Innov.

Elle a créé à Hanoi en 2015 la société de technologies, Linagora Viet Nam, participe activement à développer les relations de partenariat stratégique entre le Vietnam et la France en termes de renouvellement technologique.

Elle est membre du projet Hanoi Sustainable City Living Lab,  conçu pour le marché de l’ASEAN, qui vise à impulser la coopération entre la France et le Vietnam, la création de start-up, la fourniture  de solutions souveraines pour les Etats et les entreprises,  les centres de recherche sur les villes durables  « made in Vietnam ».

 

Céline Charpiot, PDG de Linagora Vietnam, membre du Conseil d’administration de French Tech Vietnam, présidente de Bond’innov.  Photo : Viêt Cuong


Céline Charpiot et des ingénieurs vietnamiens de la société Linagora Vietnam. Photo : Viêt Cuong


Céline Charpiot participe à des séminaires et échange ses expériences open source avec des experts vietnamiens. Photo : Viêt Cuong

Céline Charpiot présente une intervention portant sur la coopération technologique open source entre le Vietnam et la France lors d’un séminaire. Photo : Viêt Cuong


Céline Charpiot et des experts vietnamiens open source à Paris (France). Photo : archives


Céline Charpiot, orateur lors du séminaire « Concevoir des stratégiques  open source et l’économie numérique dans la coopération Asie-Europe ». Photo : archives


Céline Charpiot travaille en groupe, apprend des compétences aux employés de la société Linagora Vietnam ; Photo : Viêt Cuong


Céline Charpiot prend une photo souvenir avec des PDG de sociétés de technologies étrangères. Photo : archives


Céline Charpiot partage ses expériences de gestion et de formation des ingénieurs open source avec des collègues étrangers au Vietnam. Photo : archives

Céline Charpiot  prend la parole à un séminaire international  à Shanghai (Chine). Photo : archives

Les technologies  aident Céline Charpiot  à développer les relations diplomatiques entre les deux pays. Elle fait la navette entre les deux pays  pour gérer OpenHackademy et Linagora Vietnam, les deux sociétés de technologies qui formeent des ingénieurs d’excellence  open source pour le Vietnam, et qui servent également de pont dans la coopération Vietnam-France en terme de  transfert de technologies.

Linagora Vietnam, qui réunit plus de 200 ingénieurs vietnamiens,  a développé 43.000 solutions pour le Vietnam dans le domaine du renouvellement numérique, fourni des solutions open source à 1.418 clients.
Elle a travaillé directement avec nombre d’ingénieurs vietnamiens, les a incités à concevoir de nouvelles idées.

Lors du séminaire sur le thème « Leadership et management à l'ère de la transformation numérique »,  Céline Charpiot a présenté une intervention  sur  le rôle des dirigeants auprès des projets  open source dont Linagora Viet Nam est un exemple. Le patron a le pouvoir de contrôler  le projet, les employés servent d'outil pour le réaliser et les clients représentent les défis à régler. Le thème présenté par elle était le domaine stratégique que le Vietnam réalise pour former des leaders dans le domaine  open source.

Elle applique au Vietnam des expériences open source réussies en France. Elle et ses associés à Linagora Vietnam ont participé à  de nombreux projets technologiques afin d’orienter,  conseiller professionnellement les étudiants et créer un terreau fertile pour les jeunes ingénieurs vietnamiens. Linagora Vietnam développe des logiciels open source gratuits pour toute la communauté.

 
Le plus grand souhait de Céline Charpiot est de développer des logiciels open source, de participer aux projets d’économie numérique du Vietnam, de fournir des logiciels open source aux sociétés vietnamiennes. Elle fait de son mieux pour  jouer le rôle de trait d'union technologique entre le Vietnam et la France./.

Texte : Bich Vân – Photos : Viêt Cuong et archives
Articles Déjà publiés