13/12/2017 11:07 GMT+7 Email Print Like 0

Cam Thanh, le pays des cocotiers d’eau

Située à 3 km de l’ancienne ville de Hoi An, classée patrimoine culturel mondial, dans la province de Quang Nam, et près de la Réserve mondiale de biosphère de Cu Lao Cham, la forêt de cocotiers d’eau de Cam Thanh s’étend à perte de vue. Ressemblant en miniature à la région ouest du Nam Bo, elle est devenue un site touristique très attrayant. 
La découverte du site se fait à bord d’un kouffa (sorte de barque ronde en bambou). Le touriste se promène à l’ombre des cocotiers, dans une ambiance calme et rafraîchissante. Il peut aussi participer à des jeux populaires. Des expériences qui font de cette forêt de cocotiers d’eau un site à part, unique en son genre.

Selon les locaux, cette forêt existe depuis plus de 200 ans. La  variété de cocotier d’eau a été importée par la population de l’est du Nam Bo (Sud-Est). Il s’est bien adapté aux conditions pédo-écologiques locales et pousse abondement. A l’origine, la forêt n’occupait qu’une faible superficie de l’ordre 7 h, d’où son nom de forêt Bay Mâu (« sept hectares »). Actuellement,  elle s'étend sur plus de 100 ha.



Des kouffas avec des touristes dans la forêt de cocotiers d’eau de Cam Thanh. Photo : Tât Son


Le visiteur peut se détendre à bord d’un kouffa,  à l’ombre des cocotiers, et  jouir d’une balade revigorante.  Photo: Tât Son


La forêt de cocotiers d’eau Cam Thanh n’est qu’à quelques kilomètres de l’ancienne ville de Hoi An. Photo: Tât Son


Touriste attrapant des crabes avec des habitants locaux. Photo: Công Dat


La forêt de cocotiers d’eau de Cam Thanh couvre plus de 100 ha. Photo:  Công Dat

Cu Lao Cham a été reconnue en 2009 par l'Unesco Réserve mondiale de biosphère. Elle protège depuis des siècles les villageois de Cam Thanh des vagues dévastatrices de la mer  de Cua Dai. Elle abrite une faune et une flore très riches.

Pour 150.000 dongs, le touriste peut louer un kouffa pour deux personnes, guide-rameur compris, afin de découvrir la forêt de cocotiers d’eau. Durant deux heures, il se promènera sur de petits  canaux ombragés. Le guide-rameur interprétera des chansons typiques de la région. Sur les rives, le touriste pourra contempler des pêcheurs utilisant des techniques traditionnelles. Il pourra aussi attraper lui-même des crabes et même participer à une course de  kouffa. Parfois les rameurs feront tourner leur kouffa comme une toupie, ce qui causera chez le touriste à la fois  de l’inquiétude et une excitation. Ces cris et ses rires résonneront dans toute la zone.



Le guide-rameur de kouffa crée des animaux avec des vieilles feuilles de cocotier en guise de cadeau pour le touriste.
Photo: Công Dat



Un enfant ravi de son jouet en feuilles de cocotier. Photo: Tât Son


Dans la forêt de cocotiers d’eau de Cam Thanh, le touriste peut contempler des méthodes de pêche traditionnelles.
Photo: Công Dat



Un touriste apprend à pêcher avec un filet. Photo: Công Dat

Le hameau de Van Lang compte plus de 300 kouffas. Il accueille essentiellement des touristes sud-coréens, chinois et européens. La haute saison touristique est l’été, avec parfois un millier de visiteurs. Lorsque la balade est terminée,  le touriste goûte un jus de lait de coco frais et succulent, se détend à l’ombre des cocotiers d’eau. Une expérience inoubliable et revivifiante./.
 
Texte et photos: Tât Son – Công Dat