27/03/2016 07:05 GMT+7 Email Print Like 0

Améliorer la compétitivité nationale, rénover et développer les entreprises

Le chef de la Commission économique du Comité central du Parti, Vuong Dinh Huê a plaidé samedi à Hanoi pour l'amélioration de la compétitivité nationale, de la rénovation et du développement des entreprises.

S'adressant à une conférence internationale à Hanoi, il a estimé que la compétitivité nationale avait des rapports étroits avec l’environnement d’affaires et le développement de toutes les formes d’entreprises.

Des limites dans le ​changement de modèle de croissance, des politiques inadéquates ​pour les entreprises et ​une insuffisance de relations entre les entreprises nationales et étrangères sont parmi les causes ​d'amoindrissement de l'attra​it de l’environnement d'investissement au Vietnam, a-t-il estimé.​

Il faut évaluer les ​relations entre la compétitivité du Vietnam et du monde et ​prendre des ​mesures ​de promo​tion de l’investissement et des affaires au Vietnam, a déclaré Vuong Dinh Huê.

Il faudrait donc prendre des mesures et créer les institutions nécessaires pour attirer les fonds de capital-risque du monde, ​en vue de soutenir les ​idées novatrices et plans de production et de commerce, avancer des solutions pour impulser le développement des petites et moyennes entreprises, les entreprises privées, a-t-il estimé.

​Simultanément, le pays ​doit ​mettre en oeuvre des ​mesures spéci​ales pour aider les entreprises ​vietnamienne à ​entretenir davantage de contacts avec ​leurs homologues issus de l’investissement direct étranger, ainsi que pour s'intégrer à la chaîne de valeur régionale comme mondiale, a-t-il ​ajouté.

Les participants ​à cet atelier ont estimé que le Vietnam d​oit veiller en particulier à saisir les opportunités ​qu'offrira l’Accord de partenariat trans-​pacifique (TPP) ​dès son entrée en vigueur.

Mme Victoria Kwakwa, directrice nationale de la Banque mondiale pour le Vietnam, a également estimé que les procédures ​surnuméraires ou complexes, la bureaucratie et la corruption, sont des ​​facteurs conduisant à une stagnation économique.

Un système bancaire transparent, un marché financier adéquatement réglementé et le développement des infrastructures peuvent assurer ​​la croissance économique, a-t-elle ajouté.

Elle a également suggéré au Vietnam de ​former des ouvriers ​qualifiés ​en mesure de s'adapter ​aisément ​aux changements économiques.- VNA/VI