23/01/2015 10:29 GMT+7 Email Print Like 0

3e Conférence de l'énergie nucléaire d'Asie à Hanoi

La 3e Conférence de l'énergie nucléaire d'Asie a eu lieu jeudi à Hanoi sous les auspices du Département de l'énergie nucléaire du ministère des Sciences et des Technologies, et l'Agence britannique du Commerce et de l'Investissement, avec des délégués du Royaume-Uni, du Japon, de Chine... Il s'agissait d'une bonne opportunité de partager des expériences des nations possédant des technologies nucléaires avancées. Les participants ont discuté des défis en matière de développement de l'énergie nucléaire en Asie, notamment des défis que pose le changement climatique à la sécurité et la sûreté nucléaires, les problèmes environnementaux et sociaux du nucléaire, et échangé des informations sur le programme de développement de l'énergie nucléaire au Vietnam. L'ambassadeur du Royaume-Uni, M. Giles Lever, a souligné l'importance du développement de l'énergie nucléaire avant de déclarer apprécier vivement le fait que le Vietnam s'intéresse au développement de cette nouvelle source d'énergie. Il a également appelé à accorder la plus grande attention à la garantie de la sécurité et de la sûreté nucléaires dès la première période de développement de ce secteur. En novembre 2013, le Royaume-Uni et le ministère vietnamien des Sciences et des Technologies ont signé un mémorandum de coopération dans l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins exclusivement pacifiques, le Royaume-Uni devant envoyer des experts, échanger des scientifiques et donner des formations de courte durée à des cadres vietnamiens. Le Vietnam a signé des accords de coopération dans l'utilisation de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques avec neuf pays que sont la Russie, la Chine, la République de Corée, la France, l'Inde, l'Argentine, la Canada et les Etats-Unis. Le Vietnam est partie à la plupart des instruments internationaux en ce domaine et prépare activement les infrastructures nécessaires pour la construction et l'exploitation de centrales nucléaires. Il a signé avec la Russie et le Japon des conventions de coopération dans la construction de centrales nucléaires dans la province de Ninh Thuan (Centre). Selon Hoang Anh Tuan, chef du Département de l'énergie nucléaire, ces dernières années, le Vietnam a reçu l'assistance de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), d'organisations internationales et de pays ayant de l'expérience dans ce domaine. En 2013, le Vietnam, en collaboration avec l'AIEA, les Etats-Unis et la Russie, a achevé l'envoi du dernier lot d'uranium hautement enrichi (HEU) du réacteur de recherche de Da Lat, province de Lâm Dông (Hauts Plateaux du Centre), en Russie pour le transformer en combustible faiblement enrichi (LEU). De plus, le Vietnam est devenu en octobre 2013 le 69e pays partie à la Convention commune sur la sûreté de la gestion des combustibles usés et des déchets radioactifs qui est entrée en vigueur le 18 juin 2001, témoignant en cela de sa volonté d'utiliser l'énergie nucléaire à des fins pacifiques. -VNA/VI