27/10/2014 10:03 GMT+7 Email Print Like 0

Séminaire sur l'accord de partenariat économique intégral régional

Un panorama des opportunités et difficultés après l'entrée en vigueur de l'accord de partenariat économique intégral régional (RCEP), ainsi que ses conséquences pour le Cambodge, le Laos, le Myanmar et le Vietnam (CLMV), ont fait l'objet d'un séminaire le 24 octobre à Ho Chi Minh-Ville. Les négociations du RCEP ont été engagée le 20 novembre 2012 et devraient s'achever en 2015 pour une entrée en vigueur immédiate de cet accord qui prévoit l'ouverture complète du marché des biens et des services, outre diverses mesures d'attrait de l'investissement. Les entreprises doivent connaître cet accord et se préparer à son application, a estimé An The Dung, chef du bureau du Comité national de la coopération économique internationale. Selon Claudio, chef du groupe d'experts consultants du Projet d'assistance au commerce et à l'investissement de l'Europe (EU-MUTRAP), le RCEP présente des intérêts certains, mais les pays de la CLMV devront affronter plusieurs problèmes. Par exemple, ils subiront une taxation élevée de certains produits et devront affronter la concurence des pays plus développés. En revanche, leurs échanges commerciaux augmenteront car leurs exportations dans les pays membres du RCEP ne seront que faiblement taxées. Ce séminaire, organisé, entre autres, par le ministère de l'Industrie et du Commerce et le Centre de l'OMC à Ho Chi Minh-Ville, relève du Plan d'action CLMV 2014 ayant pour but d'approfondir la coopération entre ces pays. -VNA/VI
Articles Déjà publiés