06/07/2016 09:45 GMT+7 Email Print Like 0

Promotion de l’investissement et du commerce des entreprises vietnamiennes au Japon

 De nombreux programmes de soutien de l'Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) et des localités japonaises au profit des entreprises vietnamiennes ont été présentés lors d’un séminaire organisé mardi à Hanoi.
Shigeki Maeda, vice-président de la JETRO a analysé les caractéristiques et l’attractivité du marché japonais, avant d'appeler les entreprises vietnamiennes à investir dans le secteur ​des technologies de l’information qui ont connu une forte croissance au Japon ces derniers temps.

Selon lui, le programme de formation de 10.000 ingénieurs logiciel pour l’Asie, qui est mis en œuvre par le Japon, est une bonne o​pportunité pour les entreprises et ingénieurs vietnamiens. Les entreprises vietnamiennes qui ​connaissent le succès dans le secteur des technologies de l’information au Japon pourraient accéder à d’autres marchés potentiels du monde.

Le gouvernement japonais ​donnera des conditions favorables aux investisseurs étrangers au Japon et la JETRO les aidera dans le perfectionnement de leurs formalités administratives en matière fiscale et d’assurance, a-t-il ajouté.

Do Nhat Hoang, chef du Département de l’investissement étranger, a informé les participants de la situation de l'investissement vietnamien à l’étranger, notamment au Japon.
Selon lui, les entreprises vietnamiennes ont investi dans plus de 1.000 projets à l’étranger, pour un total de près de neuf milliards de dollars, dont près de sept millions enregistrés dans une quarantaine de projets au Japon. Actuellement, le Japon ​est le 45 e de 68 pays et territoires du monde dans lesquels le Vietnam a investi.

En qualité d’organe délivrant la licence d’investissement, le Département de l’investissement étranger s’engage à encourager les entreprises vietnamiennes à aller investir à l’étranger ainsi qu’à simplifier les formalités en la matière, souligné Do Nhat Hoang.

A cette occasion, les entreprises vietnamiennes participantes ont partagé les avantages et les difficultés, ainsi que leurs expériences dans l’accès au marché japonais. -VNA/VI

Articles Déjà publiés