23/02/2015 09:24 GMT+7 Email Print Like 0

Les circuits gourmands font recette à Hanoi

Les excursions organisées pour découvrir la gastronomie vietnamienne connaissent un boom à Hanoi depuis plus d’un an.


Guide touristique, Nguyên Ngoc Hà travaille pour la société Hanoi food tasting tours. «Il existe différents types de circuits, explique-t-il. Après avoir visité le Vieux quartier en cyclo-pousse, les touristes peuvent manger dans un restaurant, faire le marché ou cuisiner eux-mêmes».


En outre, ils peuvent savourer des plats vietnamiens en banlieue de Hanoi après avoir visité les villages de métier situés aux alentours de la capitale. Hà souligne qu'«outre des connaissances culturelles, des compétences sur l’art culinaire sont aussi nécessaires dans le cadre de ces excursions».


Les offres proposées par Hanoi food tasting tours rencontrent du succès, notamment car l’entreprise collabore avec le secteur de la gastronomie. Elle est aussi présentée sur le site Tripadvisor.


Huong, chargée de marketing pour l’agence Hanoi Urban Adventures, raconte qu’après une introduction concernant l’histoire du Vieux quartier, les touristes dégustent le banh cuôn (viande de porc enroulée dans une feuille de riz) dans un restaurant situé à proximité du marché de Dông Xuân. Puis, ils se rendent dans un café de la rue Hàng Gai pour admirer le lac de l’Épée restituée. Et d’ajouter qu’environ 250 touristes par mois, en majorité des étrangers, participent aux circuits gastronomiques organisés par son agence de voyage.


Flexibilité du guide touristique


«Le +pho bo+ (soupe de nouilles de riz au bœuf), très connu hors des frontières du Vietnam, est souvent présenté aux voyageurs étrangers», commente Hà.


Pour lui, un guide doit savoir faire preuve de flexibilité. Si un touriste a déjà mangé un pho, il ne faut pas lui demander de goûter à nouveau à ce plat. Si le touriste n'a pas faim, le guide peut l'emmener visiter davantage des pagodes ou des sites culturels au lieu du programme prévu.


Il y a dix ans, un tour-opérateur avait lancé des circuits de découverte de la gastronomie vietnamienne, pour 70 dollars. Mais cela n’avait pas fonctionné car ce voyagiste ne s'intéressait pas à la présentation des traits culturels, les touristes voulant alors découvrir aussi autre chose que la gastronomie. -CVN/VNA/VI
Articles Déjà publiés