04/12/2015 09:50 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam rend hommage au Secrétaire général de la BVFS Len Aldis

Une cérémonie d'hommage au Secrétaire général de l'Association d'Amitié Grande-Bretagne-Vietnam (BVFS), Len Aldis, a été organisée le 3 décembre à Hanoi par l'Union des organisations d'amitié du Vietnam (VUFO), l'Association des victimes de l'agent orange/dioxine du Vietnam (VAVA), et l'Association d'amitié Vietnam-Grande-Bretagne (GB).
Etaient présents l'ancienne vice-présidente de la République Nguyen Thi Binh, le président de la VUFO Vu Xuan Hong, le président de la VAVA Nguyen Van Rinh, le président de l'Association d'amitié Vietnam-GB Hoang Van Dung, ainsi que les représentants de la Commission des relations extérieures du CC du PCV, du ministère des Affaires étrangères, du Front de la Patrie du Vietnam, et de la Société de la Croix-Rouge du Vietnam.
Les participants ont observé une minute de silence pour rendre hommage au cher ami Len Aldis qui a ​eu pour le peuple vietnamien ​de bons sentiments et de belles actions, contribuant sans répit à l'amitié entre les deux peuples.
Selon la biographie lue par la vice-présidente de la VUFO Nguyen Thi Hoang Van, M. Len Aldis dont le nom complet est David Leonard Aldis, est né le 3 octobre 1930 à Londres dans une famille ouvrière de 10 frères et sœurs. Lors de son service militaire en 1948-49, il avait participé à des manifestations contre la guerre d'Indochine. Durant la Résistance du peuple vietnamien contre les impérialistes américains, avec des millions d'autres personnes éprises de paix dans le monde, il est descendu maintes fois dans la rue pour protester contre cette guerre injuste.
Lors de sa première visite du Vietnam en 1989, Len Aldis ​a été extrêmement ​ému en témoignant de visu de la vie difficile des victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine. De retour dans son pays, il a écrit de nombreux articles sur ce sujet. Depuis lors, il ​allait au Vietnam presque chaque année.
En 1992, il a ​créé la BVFS, laquelle a organisé nombre d'activités pour collecter ​des fonds au profit des victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine. Len Aldis et la BVFS ont financé à la hauteur de quelque 50.000 livres sterling des projets réalisés par la Société de la Croix-Rouge du Vietnam.
Ces projets ont contribué à améliorer la vie des victimes de l'agent orange/dioxine vivant au Village de la Paix de Hanoi, à l'Hôpital Tu Du d'Ho Chi Minh Ville et dans de nombreuses localités à travers tout le pays comme Quang Tri, Thanh Hoa, Ha Tay, Nam Dinh, Hai Phong et Ha Tinh.
En outre, Len Aldis a mené des activités de soutien au Vietnam en matière de lutte contre la pauvreté, d'éducation et de formation. Il a également collaboré avec l'Organisation de développement de l'éducation dans les régions montagneuses (Hedo) pour inviter des ​bénévoles britanniques à donner des cours d'anglais dans des centres de langues étrangères de plusieurs villes et provinces, en particulier dans les provinces montagneuses septentrionales.
Par ailleurs, Len Aldis a mobilisé et organisé des collectes de fonds pour mettre en œuvre plusieurs projets au Vietnam, tels que la reconstruction du Vestige du siège du Gouvernement révolutionnaire provisoire de la République du Sud-Vietnam dans le bourg de Cam Lo, la construction d'une boutique de solidarité et d'amitié GB-Vietnam dans le bourg de Khe Sanh (province de Quang Tri), le projet du Bois d'amitié GB-Vietnam dans la province du Thanh Hoa, la remise de bourses d'études dans les provinces de Ha Tay, de Nam Dinh et de Quang Tri.
Il a également fait campagne pour des projets de l'organisation MSAVLC (Aide médicale et scientifique pour le Vietnam, le Laos et le Cambodge) et établi des centres de fabrication de prothèses pour les blessés et victimes de la guerre à Hai Phong, Nam Dinh et Ha Tinh.
Outre des projet caritatifs, Len Aldis était un des premiers militants britanniques ​à soutenir des victimes de l'agent orange/dioxine au Vietnam comme ​à dénoncer les firmes chimiques américaines qui fabriquaient des défoliants contenant de la dioxine utilisés pendant la guerre du Vietnam.
Lui et la BVFS ont appelé et mobilisé les parlementaires britanniques et les eurodéputés pour proposer aux Nations-Unies de proclamer le 10 août la Journée internationale des victimes vietnamiennes de l'agent orange/dioxine. Cette initiative a été soutenue par nombre d'amis internationaux.
Avec une bonne trentaine de visites du Vietnam, Len Aldis a traversé quelque 40 villes et provinces pour promouvoir des projets humanitaires et des activités en faveur des victimes de l'agent orange/dioxine, des enfants pauvres de ​zones reculées et des personnes ​infortunées. Sa dernière visite au Vietnam a été effectuée en avril dernier, à l'occasion du 40e anniversaire de la libération du Sud et de l'unification nationale.
Pour ses contributions personnelles nombreuses comme celles de la BVFS, il s'est vu accorder des mérites et remettre des distinctions honorifiques par le Parti et l'Etat vietnamiens, des localités et nombre d'organisations. Len Aldis est décédé fin novembre dernier à son domicile, rue Tomlins Grove, à Londres.
Dans un article annonçant son décès, le site web eastlondonnews.co.uk a écrit que "les habitants du Vietnam et de l'Est de Londres ont perdu un défenseur intrépide de leurs droits et un grand militant pour la justice". –VNA/VI
Articles Déjà publiés