31/05/2015 08:27 GMT+7 Email Print Like 0

Le Vietnam et l’UEEA signent un accord de libre-échange

 Le Vietnam et l’Union économique eurasiatique (UEEA) ont signé 29 mai au Kazakhstan un accord de libre-échange.

L’accord a été signé en présence du Premier ministre vietnamien Nguyên Tân Dung, de ses homologues des cinq pays membres de l’UEEA (Russie, Biélorussie, Kazakhstan, Arménie, Kirghizistan) et du président de la permanence de la Commission économique eurasiatique, Viktor Khristenko.

Les grands volets de cet accord sont la commercialisation des marchandises, le principe d'origine, la protection commerciale, le commerce et les services, l'investissement, la propriété intellectuelle, les mesures d'hygiène et de sécurité alimentaire, les mesures sanitaires et phytosanitaires (SPS), les obstacles techniques aux échanges (TBT), et la concurrence.

Le président de la permanence de la Commission économique eurasiatique a affirmé que cet accord créerait une percée dans la promotion des relations économiques et commerciales entre le Vietnam et les pays membres de l’Union.

Selon Viktor Khristenko, l’accord devrait permettre également à l’Union d’élargir ses relations commerciales et d’investissement avec l’Asie du Sud-Est et l’Asie-Pacifique dans son ensemble. Il aidera les entreprises vietnamiennes à accéder aux marchés de cinq pays, constitués d'un total de 175 millions d’habitants et d'un PIB de plus de 2.500 milliards de dollars, avec des conditions douanières favorables.

Une fois entrée en vigueur, l’accord de libre-échange Vietnam-Union économique eurasiatique devrait permettre d’augmenter la valeur des échanges commerciaux bilatéraux à 12 milliards de dollars en 2020 (soit trois fois plus que les 4 milliards de dollars enregistrés en 2014), selon les estimations de l’Union économique eurasiatique.

La valeur des exportations du Vietnam vers cette union augmentera annuellement de 18-20%, selon les évaluations du Vietnam.

Cet accord traduit la vision stratégique de l’Union en termes de coopération avec l’Asie-Pacifique, une région dynamique et un moteur de la croissance économique mondiale, a déclaré le Premier ministre Nguyên Tân Dung, soulignant que le Vietnam était honoré d’être le premier partenaire à signer cet accord.

Le chef du gouvernement vietnamien a indiqué que l’accord contribuera au développement économique de chaque pays signataire et donnera un nouvel élan aux échanges commerciaux, à l’investissement et à l’élargissement de la coopération dans la région, a-t-il indiqué.

En tant que membre dynamique de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), le Vietnam œuvrera pour aider l’Union économique eurasiatique à élargir ses relations avec l’ASEAN, un marché constitué de plus de 600 millions d’habitants pour un PIB total dépassant 2.500 milliards de dollars, a-t-il conclu. –VNA/VI
Articles Déjà publiés