01/12/2015 09:31 GMT+7 Email Print Like 0

Le Parlement cambodgien adopte le budget public pour 2016

 L'Assemblée nationale du Cambodge a adopté le 30 novembre le budget de quelque 4,3 milliards de dollars pour les dépenses publiques en 2016, malgré un boycott des députés de l'opposition.

Après une demi-journée de débat, 66 députés du parti au pouvoir, le Parti du Peuple cambodgien (CPP), ont approuvé à l'unanimité le projet de loi budgétaire, alors que les 55 députés de l'opposition ont boycotté la session.
Le Parlement actuel comprend 123 députés, dont 68 du CPP et 55 du Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP). Selon la loi cambodgienne, l'adoption de la loi de finances a besoin seulement d'une majorité de 50% plus une voix, ou de 63 votes.

Les députés de l'opposition ont boycotté la session suite à l'agression de deux d'entre eux en octobre dernier par un groupe de personnes devant le siège du Parlement. De plus, le chef adjoint de l'opposition Kem Sokha a été évincé du poste de premier vice-président du Parlement, alors que le chef de l'opposition Sam Rainsy a quitté le Parlement à la suite d’un mandat d’arrêt pour diffamation.

Au cours de la session, le ministre des Finances Aun Porn Moniroth a annoncé que les dépenses gouvernementales de 2016 augmenteraient de 16,1% par rapport à l'année précédente et représenteraient 21,31% du produit intérieur brut (PIB).
Selon lui, la loi de finances 2016 mise sur une croissance économique de l'ordre de 7%. Le budget sera également consacré à la mise en œuvre de la Politique de développement industriel pour la période 2015-2025, récemment lancée.

Le budget 2016 est principalement axé sur l'investissement dans les infrastructures physiques, le développement du capital humain, le développement économique, la défense nationale et la santé. Le Cambodge allouera 1,43 milliard de dollars à des projets publics comme routes, ponts, chemins de fer, ports, systèmes d'irrigation et d'autres projets axés sur l'économie.
M. Moniroth a ajouté que le ministère de l'Education obtiendrait 500 millions de dollars, en hausse de 28% en glissement annuel, le ministère de la Défense 383 millions de dollars, en hausse de 17% sur un an. De son côté, le ministère de la Santé recevra 274 millions de dollars, +8,6%.

Selon la loi de finances adoptée lundi, le gouvernement cambodgien ne sera autorisé à emprunter qu’au maximum 961 millions de dollars auprès des pays étrangers et partenaires de développement. -VNA/VI
Articles Déjà publiés