10/09/2017 09:10 GMT+7 Email Print Like 0

Le marché des gâteaux de lune en effervescence

 Pour les Vietnamiens, les banh nuong et banh deo (gâteaux de lune) sont indispensables sur les plateaux durant la fête de la mi-automne. Chaque année, à l’approche de cette fête, le marché des gâteaux de lune, ou «mooncake», s’agite. Dès maintenant, les marques traditionnelles mais aussi de luxe ont commencé à lancer leurs produits. 


La marque de gâteau Kinh Dô (de la compagnie par actions Mondelez Kinh Dô Vietnam) existe sur le marché depuis des années. Cet automne, en plus des types de gâteaux traditionnels, ladite compagnie propose à ses clients ses nouvelles saveurs exotiques : «mooncake» au chocolat au lait, au cappuchino, à la confiture de fraises... Le prix de la pièce va de 110.000 dôngs à 160.000 dôngs. 

Pour la compagnie par actions des gâteaux Givral, il y a dans son menu les produits dits «bons pour la santé» avec notamment de l’ail noir dans la farce desdits gâteaux. 

À cette occasion, l’hôtel à 5 étoiles JW Marriott Hanoï a également lancé ses propres gâteaux de luxe avec des prix oscillant entre 400.000 dôngs et 1,7 million de dôngs. «Cette année, en plus de continuer à confectionner des gâteaux traditionnels selon la recette perpétuée de génération en génération, nous créons également de nouveaux types de gâteaux au chocolat, aux marrons et aux feuilles de pandanus entre autres»,  a fait savoir le chef cuisinier dudit hôtel, Wong Chi Ming. 

Les gâteaux de lune des artisans 

À Hanoï, la vente sur le marché des gâteaux de lune artisanaux a commencé. La marque Vinh Thu (dans l’arrondissement de Hoàn Kiêm) a partagé sur sa «fanpage» son calendrier de commande d’ici à la mi-automne (à savoir le 15e jour du 8e mois lunaire). Cette marque est réputée pour ses gâteaux à la farce de thâp câm (cinq graines) et au poulet rôti. «Pour faire des produits délicieux, il faut soigneusement sélectionner les ingrédients premiers. 

Des graines de lotus confites, du lard sucré, des graines de courgette et de sésame torréfiées, des saucisses chinoises (Lap Cheong) et des jaunes d’œufs salés notamment. Tous sont faits maison. C’est pourquoi nos gâteaux se caractérisent donc par leur fraîcheur et leur saveur», a confié la gestionnaire de la marque Vinh Thu, Quan Kim Yên. Le prix de chaque gâteau est fixé à 50.000 dôngs par pièce de 150 gr. 

Le client a l’embarras du choix en ce qui concerne les «mooncakes» artisanaux, tels que les gâteaux de lune de Anh Tuyêt au N°25, rue Ma Mây, arrondissement de Hoàn Kiêm, ou ceux de Gia Trinh au 16A, rue Ly Nam Dê, arrondissement de Hoàn Kiêm ou encore la marque de Ninh Huong, N°22, rue Hàng Diêu, notamment. 

Les banh nuong et banh deo faits maison 

Au lieu d’acheter banh nuong et banh deo (gâteaux de lune), de nombreuses familles choisissent de les faire eux-mêmes. Il s’agit d’une façon de s’assurer de la qualité et de faire plaisir à toute la famille. Apparus depuis quelques années, les gâteaux de lune faits maison deviennent une nouvelle tendance, notamment chez les femmes vietnamiennes. 

Certaines s’improvisent pâtissières et présentent une grande diversité de types de gâteaux de lune à une clientèle grandissante, férue de «mooncake» dits «hand made». Spécialement, ils ne contiennent pas de conservateurs. Ainsi, le délai de consommation est limité dans la semaine. «Chaque jour, je reçois environ une cinquantaine de commandes. Je suis surchargée et ne peux parfois pas répondre à la demande. Je dois souvent négocier le délai avec mes clients». Une pièce de banh nuong faite maison a le prix de 50.000 à 80.000 dôngs. En raison de sa qualité, sa saveur, ces produits faits maison deviennent un choix de beaucoup de Vietnamiens à l’occasion de la Fête de mi-autome. 


Banh nuong et banh deo (gâteaux de lune) sont considéré comme les desserts indispensables de certains pays d’Asie où se fête la mi-automne comme le Vietnam, la Chine, la Malaisie, Hong Kong (Chine)... 

Depuis longtemps, offrir des gâteaux de lune à sa famille est une tradition bien ancrée dans la culture vietnamienne. Ce gâteau individuel, généralement rond voire carré est décoré de motifs en reliefs et est composé de deux parties. La première partie est la pâte et la deuxième est la farce. 

Il existe différent parfums mais les plus connus sont composés de graines de lotus et de pâte à de haricot rouge notamment. Au centre du gâteau on retrouve le jaune d’oeuf salé qui fait sa particularité. Ces gâteaux sont généralement consommés accompagné de thé vert. Il s’agit d’une des anciennes traditions de l’automne du Vietnam. -CVN/VNA /VI

Articles Déjà publiés