06/11/2015 09:44 GMT+7 Email Print Like 0

Entretien entre Nguyen Phu Trong et Xi Jinping

Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyen Phu Trong, a eu le 5 novembre un entretien avec le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la République populaire de Chine, Xi Jinping.


Le leader du PCV a salué la visite d’Etat du dirigeant chinois au Vietnam en soulignant sa signification importante dans le contexte où les deux pays célèbrent cette année le 65 e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques et où les liens bilatéraux sont en bon développement. Selon lui, cette visite témoigne de l’importance que le Comité central du PCC, le gouvernement chinois et Xi Jinping accordent à la consolidation de l’amitié Vietnam-Chine, au développement des relations entre les deux Partis et les deux pays.


Xi Jinping s’est réjoui du développement vigoureux du Vietnam. Il s’est déclaré convaincu que sous la direction du PCV, le Vietnam atteindrait ses objectifs socialistes et de Renouveau pour un peuple riche, un pays puissant, démocratique, équitable et moderne.


Les deux dirigeants se sont informés de la situation de leurs Partis et de leurs pays. Ils sont parvenus à des conceptions communes importantes concernant les orientations et les mesures à adopter pour promouvoir les relations bilatérales dans les temps à venir.


Soulignant que la solidarité et l’amitié traditionnelles étaient un bien commun précieux des deux Partis, des deux Etats et des deux peuples, ils ont insisté sur la nécessité de les préserver et de les développer, de bien saisir les justes orientations de l’amitié vietnamo-chinoise, de poursuivre les échanges de délégations de haut rang, de consolider la confiance politique et d’intensifier la coopération entre les Partis, les organes législatifs, les ministères et les localités. Ils ont également convenu de promouvoir la coopération dans l’économie, le commerce et l’investissement, de sorte qu’elle soit fructueuse, équilibrée et saine. Ils ont en outre décidé de développer leur collaboration dans les sciences et technologies, l’éducation, la culture et le tourisme, d’appliquer au mieux trois documents sur la gestion des frontières terrestres et l’accélération du développement des zones frontalières des deux pays, de conjuguer les efforts pour bien maîtriser et régler de façon satisfaisante les désaccords maritimes, de façon de ne pas nuire au développement sain et durable des relations bilatérales.


Nguyen Phu Trong a déclaré que le Parti, l’Etat et le peuple vietnamiens attachaient toujours de l’importance à leurs relations de voisinage amicales avec la Chine, qu’ils étaient prêt, de concert avec la Chine, à approfondir les relations de partenariat et de coopération stratégiques entre les deux pays.


Le leader du PCV a proposé de grandes orientations pour approfondir les relations bilatérales.


Selon lui, premièrement, il est nécessaire de poursuivre les échanges de haut niveau, de renforcer la confiance politique, de promouvoir les mécanismes de coopération et de multiplier les échanges populaires. Les deux parties doivent maintenir régulièrement les visites, les rencontres et les discussions entre les dirigeants, afin d’avancer des mesures pour resserrer leur coopération, régler les désaccords et les problèmes surgissant. Elles doivent aussi appliquer au mieux les programmes de coopération entre les deux Partis et les deux pays, renforcer les relations entre les organes législatifs, promouvoir le rôle du Comité de pilotage de la coopération bilatérale Vietnam-Chine, et intensifier la coopération dans la diplomatie, la défense et la sécurité. Nguyen Phu Trong a appelé à une collaboration étroite pour organiser avec succès le festival des jeunes Vietnam-Chine en 2016, ainsi qu’au renforcement de la communication sur l’amitié traditionnelle vietnamo-chinoise. A cette occasion, le leader du PCV a invité le dirigeant chinois Xi Jinping à participer au Sommet de l’APEC 2017 qui se tiendra au Vietnam.


Deuxièmement, il est important de développer une coopération tangible, équilibrée et fructueuse. Les dirigeants des deux pays doivent demander aux organes de tous échelons d’appliquer rigoureusement les accords et les conceptions communes, de prendre des mesures effectives pour une coopération mutuellement avantageuse. Nguyen Phu Trong a proposé que les deux parties prennent des mesures afin de développer un commerce bilatéral équilibré et durable, de promouvoir le rôle des groupes de travail pour la coopération bilatérale dans les infrastructures et le secteur monétaire, d’accélérer les projets de connectivité dans le cadre « deux couloirs, une ceinture » avec des points conformes à l’intiative « une ceinture, une voie », sur la base du respect des intérêts légitimes de chaque partie, de l’égalité et de l'avantage mutuel. Nguyen Phu Trong a salué les décisions du gouvernement chinois d’accorder 300 millions de dollars au projet d’autoroute Mong Cai-Van Don et un prêt de 250 millions de dollars au projet ferroviaire métropolitain Cat Linh-Ha Dong. Il a également remercié la Chine pour avoir décidé d’octroyer au Vietnam un milliard de yuans d’ici cinq ans, afin de l’aider à construire des ouvrages au service de l’amélioration des conditions de vie des citoyens, tels que écoles et hôpitaux. Les deux parties doivent en outre continuer de créer des conditions favorables à leurs localités, notamment celles aux frontières, pour qu’elles appliquent au mieux trois documents sur les frontières terrestres, multiplient les échanges et resserrent la coopération.


Troisièment, bien contrôler les différends, maintenir la paix et la stabilité en Mer Orientale, ne pas laisser cette question influencer les relations entre les deux pays. Demander aux deux parties de collaborer étroitement pour contrôler efficacement la situation en mer ; respecter les intérêts légitimes d’autrui ; observer sévèrement les conceptions communes et les accords conclus par les hauts dirigeants des deux Partis et des deux pays ; maintenir le statu quo, ne pas commettre d’actes susceptibles de complexifier et multiplier les litiges, d’accroître les tensions. Demander à la Chine, de concert avec le Vietnam, d’observer strictement et complètement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), et d’élaborer au plus tôt possible le Code de conduite en Mer Orientale (COC) ; de ne pas suivre l’objectif de militarisation en Mer Orientale ; d’accélérer l’instauration de la confiance pour mettre en œuvre favorablement les projets de coopération en mer approuvés par les deux parties. Demander aux deux parties de réaliser efficacement et substantiellement les mécanismes de négociations sur les questions en mer, de chercher les mesures fondamentales et durables acceptables pour les deux parties. Le Vietnam a l’attitude positive pour la coopération au développement en mer dans les régions contestées, conformément au droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982.


Le secrétaire général, président chinois Xi Jinping a souligné que « la Chine et le Vietnam partagent les intérêts communs, la coopération amicale constitue toujours le courant principal dans les relations entre les deux pays. Le Parti et le gouvernement chinois prennent en considération la consolidation et le développement du partenariat de coopération stratégique intégrale Chine-Vietnam sous la devise « voisinage amical, coopération intégrale, stabilité durable, orientation vers l’avenir » et dans l’esprit « bon voisin, bon ami, bon camarade, bon partenaire ». Les deux parties doivent bien saisir les orientations de développement justes des relations sino-vietnamiennes ; intensifier la confiance politique, augmenter les dialogues, promouvoir la coopération dans la diplomatie, la sécurité et la défense, renforcer les échanges populaires, stimuler la coopération substantielle mutuellement avantageuse, respecter réciproquement, mener des négociations amicales, rechercher les points communs en laissant à côté les litiges, contrôler les différends, apporter les intérêts efficaces aux deux peuples, contribuant à la paix, au développement et à la prospérité de la région.


Xi Jinping s’est mis d’accord sur les orientations et mesures majeures visant à développer les relations entre les deux Partis et les deux pays proposées par le secrétaire général Nguyen Phu Trong, avant d’estimer que les deux parties doivent étudier et lier la stratégie de développement et les capacités de production des deux pays, contribuant à la mise en oeuvre des objectifs de développement de chaque pays, à la promotion de la coopération et de la connectivité économique dans la région. Il a affirmé que « la Chine ne cherche à suivre l’objectif de l’exportation excédentaire au Vietnam, elle est prête à rendre égal et durable le commerce bilatéral, encouragera ses entreprises à intensifier la coopération au commerce et à élargir leur investissement au Vietnam, s’efforce, de concert avec le Vietnam, de bien contrôler les différends en mer, maintient le général des relations sino-vietnamiennes et la paix, la stabilité en Mer Orientale ».


Il a demandé aux deux parties de renforcer leur coopération aux mécanismes multilatéraux comme l’ONU, l’APEC, l’ASEM, Chine-ASEAN. La Chine et les pays aséaniens feront des efforts pour accélérer les négociations pour élaborer le COC, contribuant au maintien de la paix, de la prospérité et du développement de la région comme du monde, a-t-il ajouté, affirmant que son pays soutient l’édification de la Communauté de l’ASEAN, l’organisation par le Vietnam du Sommet de l’APEC 2017.


Le secrétaire général et président chinois Xi Jinping a accepté l’invitation du secrétaire général Nguyen Phu Trong à assister au Sommet de l’APEC qui se tiendra au Vietnam.


Après l’entretien, le secrétaire général Nguyen Phu Trong et le secrétaire général et président chinois Xi Jinping ont assisté à la cérémonie de signature des documents de coopération bilatérale, dont le plan de coopération dans la formation de cadres entre le PCV et le PCC pour la période 2016-2020 , l’accord de libre-navigation des bateaux et navires dans l'estuaire de Bac Luan entre les deux pays », celui de coopération dans la protection et l'exploitation des ressources touristiques dans la zone de la cascade de Ban Gioc entre le Vietnam et la Chine ». -VNA/VI
Articles Déjà publiés