02/06/2014 15:30 GMT+7 Email Print Like 0

Clôture du 13e Dialogue de Shangri-La

Singapour, 2 juin (VNA) - Le 13e Dialogue de Shangri-La à Singapour s'est clôturé après trois jours de travail consacrés à plusieurs questions de sécurité en Asie - Pacifique.

L'un des sujets ayant retenu une grande attention de la part des participants est l'implantation illégale par la Chine d'une plate-forme pétrolière dans la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam. La majorité des délégués ont exprimé leur inquiétude, affirmant que les actes chinois entraînaient des tensions dans la région.

Le 1er juin, lors d'un débat portant sur les points de vue des puissances sur la paix et la sécurité en Asie-Pacifique, le chef de la délégation chinoise, Wang Guanzhong, a affirmé que la Chine soutenait la coopération, les dialogues et le renforcement de la confiance stratégique entre pays. La Chine continuera de coopérer avec les Etats-Unis, la Russie, l'Inde et les autres grands pays d'Asie-Pacifique afin de garantir la sécurité et de promouvoir la prospérité dans la région.

Plusieurs experts de divers pays ont demandé à Wang Guanzhong d'expliquer la "ligne de neuf tronçons" tracée par la Chine en Mer Orientale. Le chef de la délégation chinoise a annoncé que la Chine se préparait aux dialogues directs avec chacun des pays concernés.

Le vice-ministre russe de la Défense Anatoly Antonov a affirmé l'objectif de son pays d'assurer la paix et la sécurité en Asie-Pacifique. Il a souligné l'importance des efforts coordonnés sous les auspices de l'ONU et du Conseil de sécurité, ainsi que le rôle des mécanismes régionaux et sub-régionaux tels que le Sommet de l'Asie de l'Est (EAS), le Forum régional de l'ASEAN (ARF), la conférence élargie des ministres de la Défense de l'ASEAN (ADMM+).

Le 1er juin toujours, dans un autre débat, le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a appelé les parties en présence à faire preuve de retenue pour prévenir des conflits plus sérieux. Selon lui, un accord entre la Chine et l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) sur un code conduite pour gérer les disputes en Mer de Chine méridionale/Mer Orientale est "la seule manière de prévenir des incidents".

Son homologue singapourien Ng Eng Heng, de son côté, a insisté sur l'imprévisibilité de nombreux de défis de sécurité, dont les incidents en Mer de Chine méridionale/Mer Orientale. Il est possible de réduire ces risques avec l'établissement des relations et des mécanismes multilatéraux afin de renforcer la confiance via la coopération et le consensus. -VNA/VI
Articles Déjà publiés