02/06/2014 11:16 GMT+7 Email Print Like 0

Bonnes nouvelles pour le développement du tourisme

Le secteur du tourisme de Hô Chi Minh-Ville continue d'affirmer sa position en tant que centre touristique de premier rang du pays. Il représente 55% des visiteurs étrangers au Vietnam, soit plus de 4,1 millions de personnes, et a contribué à 11% du PIB municipal en 2013. Les potentiels de développement de cette activité économique particulière sont très importants.

Hô Chi Minh-Ville est l’un des grands centres économiques, politiques et culturels du pays. Chaque année, elle attire un grand nombre d’étrangers, nombre d'entre eux venant de pays comme le Japon, les États-Unis, la République de Corée, la Chine, l'Australie, la Malaisie, Taiwan (Chine), Singapour, la Russie et la France. Les marchés que représentent la Chine, la Malaisie, l'Australie, la Russie et le Japon sont en forte croissance, et plus particulièrement ces deux derniers dont, en outre, les ressortissants ont un niveau de dépenses élevé.

Nguyên Thi Hông, vice-présidente du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a déclaré que pour développer durablement l'industrie du tourisme, il est nécessaire d'améliorer la qualité des produits et des services comme les capacités et l’efficacité de la gestion publique, ainsi que mener des réformes administratives en vue de créer un environnement favorable à l'investissement pour le développement de ce secteur.

Le Centre de promotion du tourisme de Hô Chi Minh-Ville a contribué à améliorer la qualité de la promotion du tourisme de manière professionnelle. Il a permis de développer une information touristique claire et participé au développement de la formation de ressources humaines afin de disposer d’un personnel d’un niveau de compétence international. Par ailleurs, la ville a également renforcé la sécurité pour mettre un terme aux vols et autres infractions commises contre les touristes. Enfin, elle élabore actuellement un projet de création d’une véritable police du tourisme.

Une coopération multiforme


Selon Nguyên Thi Hông, la coopération dans le tourisme entre les régions du pays est une question urgente à étudier afin de l’inclure dans la stratégie du développement du tourisme de Hô Chi Minh-Ville. Ces dernières années, le tourisme de la ville a activement développé ses relations de coopération avec près de 30 localités du pays. Les accords convenus ont donné des résultats positifs en termes de promotion et de développement du tourisme tout en permettant de diversifier les types touristiques au niveau local.


Hô Chi Minh-Ville et ces localités collaboreront dans la création de nouveaux produits touristiques en veillant à leur diversification. Actuellement, il y a beaucoup de circuits touristiques intéressants comme Hô Chi Minh-Ville - Thoi Son (Tiên Giang, delta du Mékong), Hô Chi Minh-Ville - marché flottant de Cai Bè (Tiên Giang) ou Hô Chi Minh-Ville - Bên Tre, Hô Chi Minh-Ville - Vinh long, et bien d’autres encore...

Hô Chi Minh-Ville a tout mis en œuvre pour promouvoir ces destinations à l'étranger, et le nombre de visiteurs étrangers provenant de ces localités est de plus en plus important.

Élargir le tourisme fluvial

Selon le Service municipal de la culture, du sport et du tourisme, en 2013, Hô Chi Minh-Ville a reçu plus de 4 millions de visiteurs étrangers, principalement par voie routière et aérienne. Le tourisme fluvial reste un peu à la traîne en n’attirant que peu de gens bien que plus de 30 voyagistes exploitent ce genre de produit !

Pour diversifier les genres de tourisme et mieux attirer les visiteurs, Hô Chi Minh-Ville a mis en place une stratégie de développement du tourisme fluvial pour 2013-2015 et ses orientations pour 2020, et décidé d'investir près de 11.000 milliards de dôngs dans le développement d'infrastructures techniques pour le tourisme fluvial.

La ville a ainsi o

Les dirigeants de l'ASEAN sont parvenus à une grande confiance et une haute détermination lors du récent sommet de l'ASEAN et de ses sommets connexes qui ont récemment eu lieu à Bali, en Indonésie, afin de faire face aux défis futurs. 

C'est ce qu'a déclaré le 22 novembre à Jakarta le secrétaire général de l'ASEAN Surin Pitsuwan au terme du 19e sommet de l'ASEAN et du 6e sommet de l'Asie de l'Est.

Le résultat le plus important de ces sommets qui ont eu lieu du 17 au 19 novembre à Bali est l'engagement de 20 pays sur l'approbation des dispositions du Traité d'amitié et de coopération de l'ASEAN (TAC), a déclaré Surin Pitsuwan.

Il a affirmé que dans le cadre du TAC, toutes les parties se sont engagées à coordoner leurs actions pour la paix, ainsi qu'à mener leurs activités diplomatiques par des moyens pacifiques et sans confrontation.

En ce qui concerne la mission du Centre de coordination de l'assistance humanitaire de l'ASEAN (AHA Center), Surin Pitsuwan a souligné qu'il aura un rôle important dans la limitation des conséquences des calamités naturelles.

Il a affirmé que ce dernier aura également pour tâche de coopérer dans toute la région afin d'établir un plan pour faire face plus rapidement aux calamités naturelles et minimiser les dégâts. -AVI/VI.

Articles Déjà publiés