03/12/2014 15:31 GMT+7 Email Print Like 0

Application du modèle "une porte, un arrêt" à la porte-frontière Laos Bao-Densavanne

Le Comité populaire de la province de Quang Tri (Centre) a organisé le 2 décembre une réunion pour la mise en oeuvre du modèle "une porte, un arrêt" (one door, one stop) à la porte-frontière de Lao Bao-Densavanne (Savannakhet, Laos), dans le Centre du Vietnam. Le Comité populaire provincial de Quang Tri a collaboré positivement avec la province de Savannakhet afin de se rencontrer régulièrement pour discuter de la planification de la mise en oeuvre de ce modèle, ainsi que pour régler les difficultés se présentant, a indiqué son président Nguyen Duc Chinh. A ce jour, les deux pays ont signé des accords importants afin de créer un fondement juridique de contrôles communs dans cette porte-frontière. Le Premier ministre a approuvé le plan des dépenses budgétaires pour l'investissement dans le matériel et l'équipement nécessaires pour la porte-frontière internationale de Lao Bao. Le Laos a libéré les terrains, préparé les infrastructures de base, et demandé au Vietnam de l'aider pour son équipement. Dans le cadre de la coopération de la sub-région du Mékong élargie (GMS), les pays membres ont signé un accord aux termes duquel le modèle "une porte, un arrêt" sera appliqué aux porte-frontières tout le long du corridor de la sub-région du Mékong. En 2005, le Vietnam et le Laos a signé un mémorandum sur l'application de ce modèle à la porte-frontière de Lao Bao-Densavanne. En février 2014, un vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères et son homologue laotien se sont réunis pour s'accorder sur l'expérimentation de ce modèle à partir du 1er janvier 2015, puis ont défini une feuille de route et créé un groupe de travail spécial placé sous la direction des deux ministères des Affaires étrangères. -VNA/VI
Articles Déjà publiés