22/07/2019 14:43 GMT+7 Email Print Like 0

Washington appelle Pékin à cesser le "harcèlement" en mer Orientale

Les Etats-Unis se sont dits samedi "préoccupés" par des informations faisant état d'"ingérences" chinoises dans les activités gazières et pétrolières en mer de Chine méridionale (mer Orientale), notamment dans les eaux revendiquées par le Vietnam, selon l’AFP.

"Les provocations répétées de la Chine pour contrer le développement des activités pétrolières et gazières off-shore d'autres pays menacent la sécurité énergétique régionale", a estimé la porte-parole de la diplomatie américaine Morgan Ortagus dans un communiqué.

Comme le secrétaire d'Etat Mike Pompeo "l'a noté": la Chine empêche "avec des moyens coercitifs" ses voisins "d'accéder à plus de 2.500 milliards de dollars de réserves en énergie", a-t-elle ajouté.

Plus concrètement, elle accuse Pékin "d'utiliser une milice maritime pour intimider, faire pression et menacer d'autres nations" et l'a pressé de "mettre un terme à ce harcèlement".

Auparavant, en réponse aux questions de journalistes sur la position du Vietnam concernant l’évolution de la situation en Mer Orientale, la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Thi Thu Hang a déclaré vendredi 19 juillet que le groupe navires d’étude géologique Haiyang Dizhi 8 a récemment violé la zone économique exclusive et le plateau continental du Vietnam au sud de la Mer Orientale, qui appartient intégralement au Vietnam conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, à laquelle le Vietnam et la Chine sont parties.

Le Vietnam a pris contact avec la partie chinoise à plusieurs reprises via différents canaux, remis des notes diplomatiques pour protester contre ces violations, a-t-elle indiqué, déclarant que le Vietnam demande à la Chine de cesser immédiatement les violations et de retirer tous les navires de ses eaux, de respecter ses droits souverains et sa juridiction, dans l’intérêt des relations bilatérales ainsi que pour la paix et la stabilité dans la région. « Les autorités vietnamiennes en mer continuent de prendre les mesures qui s’imposent pour faire respecter sa souveraineté, ses droits souverains et sa juridiction de manière pacifique et conformes au droit international pour protéger ses eaux territoriales », a-t-elle ajouté.

« La position du Vietnam est de lutter résolument avec des mesures pacifiques conformes au droit international et à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 contre toute violation de sa souveraineté, de ses droits souverains et de sa juridiction sur la mer en conformité avec la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 », a affirmé la porte-parole Le Thi Thu Hang. -VNA/VI