29/04/2020 14:40 GMT+7 Email Print Like 0

Wall Street Journal: le combat contre le COVID-19 renforce le prestige du Vietnam

 Des mesures drastiques du Vietnam pour lutter contre la pandémie de COVID-19 et sa réponse efficace augmenteraient le prestige du pays sur la scène internationale, a noté le journal américain Wall Street Journal.

Le journal a cité la parole de Julien Brun, de la société de conseil en marché émergeant CEL basée à Ho Chi Minh-Ville, qui a apprécié que le pays d'Asie du Sud-Est soit devenue le premier choix des producteurs mondiaux à la recherche de marchés en dehors de la Chine, et la réussite de la lutte contre l'épidémie contribuera à consolider ce prestige.

Malgré le fait que les usines de textile et de chaussures au Vietnam rencontrent des difficultés en raison de l'annulation de commandes, les producteurs d'autres secteurs déplaceraient leurs opérations au Vietnam.

Avec beaucoup moins de moyens que Singapour ou la République de Corée, le pays indochinois n'a testé que 210.000 personnes, un nombre modeste par rapport à sa densité de population mais assez élevé par rapport au niveau de l'épidémie.

La clé pour contenir la propagation du COVID-19 au Vietnam est une surveillance stricte et la création de zones de quarantaine dans les casernes militaires, des pensions des Universités et d'autres établissements conçus par l'État, a-t-il déclaré.

Début avril, le Vietnam a enregistré moins de 250 cas infectés et 45.000 personnes sont restées isolées, un chiffre qui est tombé à 11.000, tandis que 40.000 autres effectuent une mise en quarantaine à domicile.

Selon le Wall Street Journal, trois mois après la détection du premier cas, on peut dire que le Vietnam a jusqu'à présent vaincu le coronavirus. Les magasins et restaurants ont rouvert le 23 avril après que le gouvernement a assoupli les restrictions de voyage.

Il a précisé que les cafétérias ont commencé à recevoir des clients, tandis que les services de taxi ont repris leurs activités. Cependant, les écoles et les clubs de karaoké restent fermés.

Lors d'une réunion du Comité de pilotage national pour la prévention et la lutte contre le COVID-19 tenue le 24 avril, le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a évalué que le Vietnam n'avait gagné que chaque «bataille», chaque «opération», mais pas encore Termine le «combat».

Cette déclaration est intervenue alors que plusieurs pays de la région, dont Singapour, font face à une nouvelle vague d'épidémie. - VNA/VI