25/12/2021 08:58 GMT+7 Email Print Like 0

Vietnam Airlines reprendra ses vols réguliers vers 15 pays et territoires

Vietnam Airlines prévoit de reprendre ses vols internationaux réguliers entre le Vietnam et 15 pays et territoires dans la première moitié de 2022 selon un plan en deux phases.

La première phase qui débuterait le 1er janvier 2022, rouvrira les vols entre le Vietnam et les États-Unis, le Japon, la République de Corée, Taiwan (Chine), Singapour, Thaïlande, Laos et Cambodge.

Durant cette phase d’une durée d’environ deux semaines, Vietnam Airlines va émettre les billets sur les vols reliant le Vietnam à ces destinations après avoir reçu l’approbation des autorités compétentes.

Elle prévoit de proposer quatre vols par semaine sur chaque route dans chaque direction, d’augmenter progressivement le nombre de ses vols en fonction des besoins et des mesures sanitaires, notamment vers l’Asie du Nord-Est et l’Asie du Sud-Est.

La deuxième phase ajoutera des vols aller-retour entre le Vietnam et le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Russie, l’Australie, Hong Kong (Chine) et la Malaisie.

Vietnam Airlines devrait utiliser des avions de ligne à large fuselage Boeing 787 ou Airbus A350 sur ses routes vers la République de Corée, le Japon, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, la Russie, l’Australie et les États-Unis.

La réouverture des vols commerciaux internaux réprésente une solution pour l’industrie du tourisme et de l’aviation, s’est félicité le directeur général de l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, Nguyên Trung Khanh, lors d’un webinaire organisé le 23 décembre.

L’organisation de ces vols commerciaux réguliers permet au programme expériemental d’accueil des touristes internationaux d’obtenir de meilleurs résultats, conduisant la réouverture des frontières du Vietnam comme avant l’épidémie de Covid-19, a-t-il plaidé.

Si nous tardons à rouvrir le marché des vols internationaux, nous perdrons non seulement une opportunité d’attirer des passagers au bon moment, mais nous retarderons également la reprise d’autres domaines, et plus important encore, nous perdrons la compétitivité de l’industrie du tourisme ainsi que de l’économie vietnamienne, a-t-il encore indiqué. – VNA/VI