20/01/2019 15:02 GMT+7 Email Print Like 0

Vers une agriculture durable au Vietnam

 Un colloque ayant pour thème “Vers le développement d’une agriculture durable au Vietnam” a eu lieu le 18 janvier dans la mégapole du Sud.

L’événement était organisé par l’Agence japonaise pour la coopération internationale (JICA), en partenariat avec le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement et l’Union centrale des paysans du Vietnam.

Quelque 400 participants venant des entreprises agricoles du Vietnam et du Japon ainsi que des experts des instituts ont partagé les expériences de la bonne pratique agricole respectueuse de l’environnement et en particulier, des efforts et préparatifs pour ratifier ensemble les visions sur le court et long terme du dialogue sur la coopération en matière d’agriculture Vietnam - Japon.

Lors du colloque, Nguyên Dô Anh Tuân, directeur de l’Institut des politiques et des stratégies pour le développement agricole et rural, relevant dudit ministère, a insisté sur les contributions importantes de la croissance agricole à l’économie nationale, peu importe que son taux de croissance moyenne soit inférieur à 20%. D’ajouter que la croissance agricole du Vietnam s’avère un levier pour d’autres secteurs économiques, étant donné que le Vietnam figure dans le top 15 des pays exportateurs les plus importants au monde à l’heure actuelle.

Exploiter moins de ressources naturelles

Le représentant dudit institut a apprécié les contenus du colloque et souhaite que dans les temps à venir, les deux pays continuent de renforcer la coopération en la matière, non seulement au niveau gouvernemental, mais également au niveau local, en particulier entre les partenaires et entreprises de manière à exploiter moins de ressources naturelles tout en obtenant des produits de meilleure qualité.

Kimura Yoshihisa, conseiller en politiques agricoles et développement rural de la JICA, a, pour sa part, présenté les expériences de la bonne pratique agricole du Japon ainsi que les chaînes de liaison entre les producteurs et les consommateurs au Japon, à quoi s’ajoutent les conditions dans la favorisation du développement par le biais du perfectionnement des infrastructures rurales et de la construction des réseaux d’irrigation, des expériences sur les politiques d’encouragement agricole, de l’accumulation de terres dans l’élaboration de champs de grande surface, sur le rôle prépondérant des banques foncières pour objectif de production agricole au Japon en termes de coordination du fonds foncier pour les transactions de location de terre agricole.

En plus, des représentants d’entreprises en la matière des deux pays ont également présenté les expériences et des mesures à prendre dans la formation de la main-d’œuvre agricole au service du développement durable de l’agriculture du Vietnam. -CVN/VNA/VI