08/05/2020 08:45 GMT+7 Email Print Like 0

Une visioconférence vise à stimuler le commerce entre le Vietnam et l'Inde

Une visioconférence sur le thème «Vietnam-Inde: Promouvoir le commerce des produits agricoles et des aliments transformés», s'est tenue le 7 mai pour discuter des potentiels commerciaux pendant et après la pandémie de COVID-19.

S'exprimant lors de l'événement, le directeur du Département de promotion du commerce du ministère vietnamien de l'Industrie et du Commerce, Vu Ba Phu, a décrit l'Inde comme un énorme marché dans la région d'Asie centrale du Sud avec une population de près de 1,4 milliard d'habitants et le potentiel de consommation de produits agricoles vietnamiens tels que le thé, le poivre, le caoutchouc, les confiseries, le poisson tra, les céréales. Cependant, les importations indiennes de produits vietnamiens restent modestes par rapport à son pouvoir d'achat, a-t-il dit.

Vu Ba Phu a appelé les chambres de commerce et d'industrie des importateurs indiens (IICCI) à continuer de s'associer au gouvernement indien pour ouvrir le marché de plusieurs produits agricoles vietnamiens tels que le longane, le litchi et le ramboutan, entre autres.
Le président de l'IICCI, Atul Kumar Saxena, qui a près de 40 ans d'expérience de travail avec le Vietnam, a mentionné 10 produits majeurs que le Vietnam pourrait exploiter pour exporter non seulement vers l'Inde mais aussi vers d'autres pays tels que le riz, le café, les épices, le cacao et les noix de cajou.

Outre l'exportation de riz, il a suggéré que le Vietnam utilise des technologies modernes pour transformer des produits à valeur ajoutée et améliorer sa stratégie commerciale pour obtenir plus de succès en Inde.

Les entreprises vietnamiennes ont partagé leurs avantages et leurs inconvénients à faire des affaires en Inde, tandis que leurs homologues indiens ont également présenté leurs opportunités et leurs défis pour accroître leur présence au Vietnam.

Les participants ont souligné la nécessité d'exploiter pleinement les ressources et les conditions pour faciliter les échanges, résolvant ainsi rapidement les difficultés des entreprises de produits agricoles des deux pays.-VNA/VI