13/04/2018 08:54 GMT+7 Email Print Like 0

Une femme condamnée pour mouvement insurrectionnel

Le Tribunal populaire de la province de Hà Tinh (Centre) a condamné jeudi 12 avril une femme âgée de 42 ans à 9 ans de prison pour «mouvement insurrectionnel» en vertu de l’article 79, clause 1 du Code pénal de 1999.

Trân Thi Xuân, domicilée dans la commune de Thach Kim, district de Lôc Hà, qui a plaidé coupable devant le jury, devra par ailleurs purger cinq ans de résidence surveillée à sa sortie de prison.

Selon l’accusation, elle a été introduite en juin 2016, via son compte Facebook «Nu Tâm Xuân» (Rosier des chiens), dans l’association “Hôi anh em dân chu” (Fraternité pour la démocratie) par trois de ses protagonistes.

Ces derniers sont le chef du comité de formation Lê Thanh Tung domicilé à Hô Chi Minh-Ville (Sud), le chef du comité pour le Centre Nguyên Trung Truc domicilé dans la province de Quang Binh (Centre) et Nguyên Trung Tôn domicilé dans la province de Thanh Hoa (Centre).

Membre de cette association, Trân Thi Xuân a été élue cheffe adjoint du comité pour le Centre, le 3 juillet 2016 lors d’un vote en ligne, et est devenue la lieutenante de Nguyên Trung Truc.

Elle a dirigé le 25 septembre 2016 via un réseau social une réunion périodique de l’association, avec au menu la distribution des tracts incitant aux protestations contre l’incident de pollution marine dans quatre provinces du Centre et les recrutements.

Trân Thi Xuân a utilisé les comptes Facebook «Nu Tâm Xuân» et «Trân Hoàng Quân» pour propager des informations de nature à dénaturer les politiques du Parti et de l’Etat et à inciter les manifestants à les diffuser sur des réseaux sociaux et sites Internet.

Elle a participé à un grand rassemblement pour troubler l’ordre public, le 3 avril 2017 au siège du comité pupulaire du district de Lôc Hà, province de Hà Tinh, criant des slogans ayant un contenu opposable à l’Etat et incitant au vandalisme.

Devant le jury, Trân Thi Xuân a fait preuve de contrition et sollicité la clémence. – VNA/VI