24/05/2017 09:54 GMT+7 Email Print Like 0

Une bombe fait plus de 20 blessés dans un hôpital militaire de Bangkok

Une bombe de faible puissance a explosé lundi 22 mai dans un hôpital militaire de Bangkok, faisant 25 blessés, selon les autorités thaïlandaises.

L’explosion, qui coïncide avec le troisième anniversaire du coup d'Etat militaire de 2014, s’est produite dans une salle d'attente de l’hôpital de Phramongkutklao où les patients, familles de militaires comme civils, attendent de recevoir les médicaments prescrits.

L’explosion a été de faible envergure et l’hôpital n’a donc pas eu dû être évacué. Les dommages auraient pu être beaucoup plus dramatiques car des clous avaient été placés dans la bombe.

Selon le général Saroj Keokajee, directeur de l’hôpital, 25 personnes ont été blessées, dont huit étaient encore hospitalisées en fin de journée. Parmi elles, trois ont été grièvement blessées. "Certains des blessés sont d’anciens soldats et leurs familles, d’autres sont des civils", a-t-il précisé.

Le premier secrétaire chargé du travail de protection des citoyens à l’ambassade du Vietnam en Thaïlande, Nguyên Ngoc Hai, a indiqué à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) qu’aucun ressortissant vietnamien ne figure parmi les victimes, ajoutant que l’ambassade reste en contact avec les autorités thaïlandaises.

L’attaque, qui n’a pas été revendiquée pour le moment. La police ne sait pas encore si cette explosion est un acte isolé ou une protestation contre la mainmise des militaires sur le pouvoir. Il semblerait pourtant que cette bombe artisanale soit similaire à celles qui avaient explosé ces dernières semaines à Bangkok, a indiqué le chef de l’armée, Chalermchai Sitthisart.

Récemment, une petite bombe a explosé devant le théâtre national de Bangkok, mais sans faire de victimes. Début mai, plus de cinquante personnes, dont des enfants, ont été blessées dans l'explosion d'une voiture piégée devant un supermarché dans le sud de la Thaïlande.

L’attentat le plus meurtrier dans la capitale thaïlandaise remonte au mois d'août 2015, lorsqu'une bombe avait explosé en plein centre de Bangkok, au sanctuaire Erawan faisant 20 morts, dont de nombreux touristes chinois. – VNA/VI