04/05/2018 09:29 GMT+7 Email Print Like 0

Un vétéran américain au centre des actions humanitaires

 Afin de conjurer ses angoisses et traumatismes de son séjour guerrier au Vietnam, Roy Mike Boehm, ému par la détresse de certaines habitantes de la province de Quang Ngai (Centre), a décidé de lancer sa propre aventure humanitaire.


Envoyé dans la région de Cu Chi en 1968, le 2e classe Boehm fut frappé par la violence du massacre de My Lai. Traumatisé après la fin de la guerre, il profite de l’ouverture du Vietnam pour se rendre sur place en 1993. En quête de rédemption, il a passé les 25 dernières années à venir en aide aux franges les moins nanties des communautés paysannes locales via la construction d’habitations, d’écoles ou des dons pour la constitution de cheptels de bétail. Il s’est particulièrement illustré en mars dernier en jouant du violon à l’occasion de la cérémonie à la mémoire des villageois massacrés il y a 50 ans à My Lai.

Avec d’autres anciens du Vietnam, il a fondé l’ONG Madison Quakers Inc. C’est cette structure qui lui permet de faire des appels aux dons et de les centraliser afin de les utiliser au mieux.

Malgré ses 70 ans bien tassés, l’Américain compte bien poursuivre ses actions de bienfaisances et apporter toute l’aide aux femmes à Quang Ngai

En plus des œuvres précédemment citées, il s’est concentré sur le cas des victimes de l’agent orange, l’approvisionnement en eau potable de certains villages ou la création de bourses d’études pour les étudiants pauvres.

La vice-président de l’Union des femmes de la province de Quang Ngai, Pham Thi Hông Hai, dresse le bilan "Les efforts de longue date de M. Mike nous ont beaucoup touchés. Grâce à ses efforts, trois écoles primaires, 57 maisons du cœur ont été construites. Plus de 3.000 microcrédits ont été accordés aux exploitants. Les conditions de vie des pauvres  dans les campagnes ont été nettement améliorées grâce à lui", a confié Mme Hai.

Vers un avenir brillant

Selon Mme Hai, en faisant le bilan de l’action de leur bienfaiteur, l’Union des femmes de la province de Quang Ngai a décidé de le faire membre d’honneur de l’Union. "L’Union a décidé de lui remettre la décoration +Pour le progrès et le développement des femmes du Vietnam+", a fait savoir la vice-présidente.

Bien qu’honoré par ces distinctions et par la chaleur humaine qui l’entoure dans la province, l’âme de Mike Boehm continue à être le siège d’images d’horreurs, une source de cauchemar qui ne tarira certainement jamais. Pourtant, malgré ses 70 ans bien tassés, l’Américain compte bien poursuivre ses actions de bienfaisances et apporter toute l’aide qu’il peut fournir aux femmes de la région.

Le massacre de My Lai a eu lieu le 16 mars 1968 dans le village de My Lai, commune de Tinh Khê, district de Son Tinh (aujourd’hui la ville de Quang Ngai), où des soldats américains ont tués 504 civils dont 182 femmes (17 enceintes), 173 enfants (56 nouveau-nés) et 60 personnes âgées. 30 ans après, en 1998, le metteur en scène Trân Van Thuy a monté le documentaire Tiêng vi câm o My Lai (Le son du violon à My Lai), avec la participation de Mike Boehm en tant que violoniste. Véhiculant un message de paix, cette production a été primée en tant que "Meilleur court-métrage" lors de la 43e édition du festival des films d’Asie-Pacifique en 1999 en Thaïlande. -CVN/VNA/VI