07/06/2020 13:03 GMT+7 Email Print Like 0

Un jeune Dao et sa coopérative de tourisme communautaire

Triêu Mênh Kinh est un jeune issu de l’ethnie minoritaire Dao. Depuis cinq ans, il dirige la coopérative de tourisme communautaire de Nâm Hông, dans la commune de Thông Nguyên, district de Hoàng Su Phi, province de Hà Giang (Nord). Son modèle de séjour chez l’habitant a été certifié «Produit représentatif local» par le programme «À chaque village son produit».

Un jeune Dao et sa cooperative de tourisme communautaire hinh anh 1Triêu Mênh Kinh. Photo : VOV

Avant de se lancer dans le tourisme communautaire, Triêu Mênh Kinh avait travaillé deux ans dans des établissements hôteliers à Hà Giang. Fort de cette expérience et conscients de l’engouement pour l’hébergement de type «homestay», il décide, en 2015, de rénover sa maison traditionnelle pour y accueillir des touristes.

Au début, son gîte n’accueillait que 10 clients par jour. Mais il est rapidement devenu une destination de choix pour les touristes curieux de découvrir la culture des ethnies minoritaires. Malgré les quelques difficultés qu’il a rencontrées, Triêu Mênh Kinh est satisfait de son choix.

«Les touristes ont tout de suite apprécié notre accueil. Ma maison n’étant pas assez grande pour répondre à la demande croissante, j’ai eu l’idée de créer la coopérative de tourisme communautaire de Nâm Hông», dit-il.

Triêu Mênh Kinh et six jeunes villageois ont créé la coopérative de tourisme communautaire de Nâm Hông en 2017.  Les membres de la coopérative ont appris à s’exprimer en anglais ainsi que les rudiments de l’accueil, de la gestion et de la cuisine.

Triêu Ta Vui, membre de la coopérative, indique: «Nous avons beaucoup appris grâce au tourisme communautaire. J’ai beaucoup de plaisir à communiquer avec les touristes et à leur faire découvrir nos beaux paysages et la culture des Dao.»

La coopérative propose une grande variété de circuits: de l’escalade pour les plus sportifs, des rencontres avec la population Dao ou la découverte des villages de métiers. Les prix proposés varient entre 300 et 1,2 million de dongs (13 à 52 dollars) par jour par personne et comprennent les repas.

«C’est la première fois que je viens ici. C’est génial! Depuis la fenêtre de ma chambre, je peux admirer les magnifiques rizières en terrasse. J’ai beaucoup aimé apprendre sur la culture et les coutumes des autochtones.», dit Ngô Thi Hai, une touriste originaire de la province de Quang Ninh.

Triêu Mênh Kinh gagne en moyenne 500 millions de dongs (22.000 dollars) par an. Il a engagé de nombreux villageois qui bénéficient désormais d’un revenu stable de 4 à 6 millions de dongs (180 à 260 dollars) par mois.

Triêu Mênh Quyên, secrétaire de l’antenne de l’Union de la jeunesse de la commune de Thông Nguyên, indique: «En plus de générer des revenus aux villageois, le tourisme communautaire contribue à la préservation et à la valorisation de l’identité culturelle de notre ethnie. Compte tenu des bons résultats, sept autres familles Dao du village ont décidé de se lancer dans le tourisme communautaire.»

Désireux d’accueillir de plus en plus de touristes, la coopérative Nâm Hông travaille aujourd’hui avec 40 voyagistes vietnamiens et étrangers. L’année dernière, elle a accueilli quelque 1000 touristes majoritairement européens. – VOV/VNA