21/11/2019 09:32 GMT+7 Email Print Like 0

Un haut responsable du PCV accueille le secrétaire américain à la Défense


Tran Quoc Vuong, permanent du secrétariat du Comité central du Parti communiste du Vietnam (droite) et le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper. Photo ; VNA
Tran Quoc Vuong, permanent du secrétariat du Comité central du Parti communiste du Vietnam, a reçu, le 20 novembre à Hanoi, le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, en visite de travail au Vietnam.

Mark Esper a hautement apprécié les développements dynamiques, la position, le rôle et les contributions actives du Vietnam aux problèmes régionaux et internationaux. Il a salué les développements pratiques et effectifs des relations américano-vietnamiennes au cours des dernières années et a affirmé que les Etats-Unis attachent de l'importance et souhaitent renforcer et approfondir les relations ainsi que la coopération avec le Vietnam dans tous les domaines, notamment dans la défense qui est un élément important.

Il a félicité le Vietnam pour son élection en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour la période 2020-2021 et en tant que président de l'ASEAN en 2020, et s'est engagé à coordonner avec le pays et à l'aider à achever sa tâche.

Pour sa part, Tran Quoc Vuong a exprimé sa satisfaction devant les progrès réalisés dans les relations bilatérales et a réaffirmé la politique constante du Vietnam qui est de considérer les États-Unis comme l’un des principaux partenaires et de renforcer les relations dans divers domaines, notamment la coopération en matière de défense.

Le responsable a souligné la nécessité d'échanger des délégations de haut niveau et d'intensifier la coopération pour résoudre les conséquences de la guerre, notamment la détoxication à l'aéroport de Bien Hoa et l'assistance aux victimes de l'agent orange / dioxine.

Tran Quoc Vuong a demandé aux États-Unis de continuer à aider le Vietnam à participer aux activités de maintien de la paix des Nations Unies.

Les deux parties ont également échangé des opinions sur un certain nombre de problèmes régionaux et internationaux d'intérêt commun.

Mark Esper a affirmé que les États-Unis soutenaient le règlement des différends en mer Orientale par des mesures pacifiques, sur la base du droit international, y compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, dans le  respect complet des procédures diplomatiques et juridiques, et en assurant la liberté et la sécurité de navigation maritime et aérienne dans la région.-VNA/VI