12/12/2017 09:40 GMT+7 Email Print Like 0

Un espace culturel diversifié au menu du 5e Festival de la gastronomie internationale

 Suite au succès des quatre premières éditions, la 5e édition du Festival de la gastronomie internationale s’est déroulée le 10 décembre dans une ambiance festive et animée au domaine de diplomatie de Van Phuc, à Hanoï. Une occasion exceptionnelle pour les habitants de la capitale d’enrichir leurs connaissances sur les plats de plusieurs pays situés aux quatre coins du monde.

Sous le patronage du ministère des Affaires étrangères, le Département des services diplomatiques a organisé avec succès les quatre premiers festivals de gastronomie internationale entre 2014 et 2016, avec la participation de plusieurs ambassades, des centres de culture étrangers et en présence de nombreux Hanoïens désirant découvrir la gastronomie du monde.

«Cette édition s'appuie sur le succès des années précédentes en proposant des activités véhiculant des valeurs comme la solidarité, ou le partage», a affirmé Nguyên Nguyêt Nga, épouse du vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh, lors de son discours inaugural. «Le festival de gastronomie internationale doit être une passerelle reliant le Vietnam avec le reste du monde. Les ambassades étrangères au Vietnam jouent un rôle important pour l’image de notre pays à l’étranger. Tout particulièrement, cet événement ne vise pas seulement à mettre en valeur les spécialités culinaires de chaque pays mais également à promouvoir les marques, les services et les produits des entreprises vietnamiennes auprès des invités internationaux», a affirmé Mme Nga.

De nombreuses spécialités culinaires régalent leurs convives hanoïens

La 5e édition du festival de la gastronomie 2017 a accueilli 35 ambassades étrangères, centres culturels et organisations étrangers au Vietnam, les services vietnamiens des affaires étrangères et une vingtaine d’entreprises. Avec 120 stands, les invités ont eu l’occasion de déguster des plats spéciaux des régions du Nord au Sud du Vietnam et notamment les spécialités culinaires de plusieurs pays venus de l’Asie, l’Afrique et l’Europe. En outre, des produits artisanaux ont également été présentés au public afin de promouvoir ce mode de fabrication chez les entreprises nationales.

«Nous voudrions présenter aux Hanoïens quelques spécialités marocaines comme le couscous, le gâteau Mhancha ou le gâteau à la corne de gazelle, et surtout, l’image d’une maison traditionnelle marocaine. Tous ces éléments aideront à présenter la culture marocaine aux étrangers», a précisé Amina Idrissi Belkasmi, épouse de l’ambassadeur marocain au Vietnam, en train de préparer de petits gâteaux à ses clients sur le stand de l’ambassade du Maroc.

Cette année marque également la 50e année de création de l’ASEAN et les pays membres de cette communauté ont cherché à présenter leurs spécialités gastronomiques aux convives. Du riz gluants lao au pad thaï ont attiré l’attention de plusieurs invités. Luu Hoan, venu de Hanoï, n’a pas caché son enthousiasme à l’idée de déguster les plats des pays voisins. «La saveur est très particulière. Suite à cet événement, je compte voyager au Laos ou en  Thaïlande pour mieux découvrir ces destinations», a confié le jeune.

Aussi dans le cadre du festival, plusieurs spectacles ont été interprétés par des artistes vietnamiens et étrangers. Des danses russes ou des chants folkloriques des provinces montagneuses septentrionales du Vietnam ont créé un espace culturel plein de couleur et de musicalité.

Des activités humanitaires à la faveur des enfants démunis vietnamiens

Ce festival de gastronomie se penche aussi sur les activités humanitaires dédiées aux enfants démunis au Vietnam, et collecte des fonds pour cette cause. Madame Nga et les délégués ont encouragé les individus et les organismes participant au festival à aider financièrement les centres pour handicapés ou les orphelinats au Vietnam.

L’année dernière, le festival de la gastronomie a collecté près de 700 millions de dôngs pour les handicapés, les jeunes orphelins, les femmes démunies… du Vietnam. – CVN/VNA/VI