Nouvelles

Promouvoir les valeurs historiques et artistiques du "don ca tai tu"

Le concours du "don ca tai tu" (Chant des amateurs) de Nam Bo 2022 s’est ouvert officiellement le 6 avril dans la ville de Can Tho (delta du Mékong), avec la participation de 21 unités.

Le concours du "don ca tai tu" (Chant des amateurs) de Nam Bo 2022 s’est ouvert officiellement le 6 avril dans la ville de Can Tho (delta du Mékong), avec la participation de 21 unités.

Il s’inscrit dans le cadre du 3e Festival national du "don ca tai tu" qui est organisé du 6 au 11 avril par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le Comité populaire de la ville de Can Tho pour préserver et promouvoir les valeur de ce patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Chaque équipe doit interpréter cinq numéros sur la base de 20 chansons principales du "don ca tai tu".

Le "don ca tai tu" est apparu à la fin du XIXe siècle et est devenu depuis une activité culturelle et spirituelle des habitants dans les 21 villes et provinces du Sud. Il a été classé patrimoine culturel immatériel de l’Humanité depuis 2013.

La musique et les chansons font écho au mode de vie et au travail dans les champs et les rivières de la région du delta du Mékong. Interprétées à l’occasion de nombreux événements, tels que des festivals, des célébrations et des rituels d’anniversaires de décès, elles sont profondément liées à d’autres coutumes et pratiques culturelles, aux traditions orales et au travail artisanal.

Le "don ca tai tu" est interprété sur une grande variété d’instruments différents, dont le luth-lune (dàn nguyêt), l’instrument à deux cordes (dàn nhi), le cithare à seize cordes (dàn tranh), le monocorde (dàn bâu) et la flûte en bambou. Son répertoire est basé sur 20 chansons principales et 72 chansons classiques.

VNA/VI

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong sest éteint

Le secrétaire général Nguyên Phu Trong s’est éteint

Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste du Vietnam, Nguyên Phu Trong, né en 1944, est décédé le 19 juillet 2024, à 13h38, à l’Hôpital militaire central 108, des suites de son âge avancé et de sa maladie grave, malgré les soins dévoués du Parti, de l’Etat, des professeurs et médecins et de sa famille, selon le Comité de protection et de soins de la santé des cadres centraux.

Top