Nouvelles

Phung Dinh Giap, le dernier des Mohicans des statuettes en terre cuite

Passionné et enthousiaste, l’artisan septuagénaire Phung Dinh Giap a consacré la majeure partie de sa vie à la fabrication de phỗng - statuettes en terre cuite, ces jouets d’enfant populaires d’autrefois.
 Passionné et enthousiaste, l’artisan septuagénaire Phung Dinh Giap, du village de Dông Khê, province de Bac Ninh, a consacré la majeure partie de sa vie à la fabrication de phỗng - statuettes en terre cuite, ces jouets d’enfant très populaires d’autrefois.
 
Phung Dinh Giap, le dernier des Mohicans des statuettes en terre cuite hinh anh 1L'artisan Phung Dinh Giap confectionne des statuettes en terre cuite. Photo: CVN

Le village de Đông Khê, commune de Song Hô, district de Thuân Thành, province de Bac Ninh (Nord), se consacrait autrefois à la fabrication de phỗng. Aujourd’hui, l’activité se  tourne vers la production de papiers votifs. Il ne reste plus qu’un homme, Phung Dinh Giap, né en 1952, qui poursuit la création de statuettes en terre cuite, ces anciens jouets d’enfant indispensables lors de la Fête de la mi-automne.

Une grande valeur éducative

Un ensemble de statuettes comprend traditionnellement cinq éléments, chacun ayant une signification spécifique : un oiseau, une tortue, un enfant, un vieil homme et un bonze. L’oiseau représente l’aspiration à la liberté et à la paix, alors que la tortue est un symbole d’immortalité et de force. Le vieil homme et l’enfant sont l’image de la succession des générations tandis que le bonze incarne la moralité et la conscience.

"Je modèle des statues en argile depuis l’âge de 8 ans. Autrefois, tout mon village les confectionnait. Il existe deux types de figurines : les statuettes en terre cuite et celles en papier. Ma famille ne fait que des premières qui étaient particulièrement populaires pendant la Fête de la mi-automne (le 15e jour du 8e mois lunaire)".

Ces statuettes étaient des jouets d’enfant folkloriques, non des produits commerciaux. Par conséquent, elles ne sont pas vraiment développées et ont tendance à tomber dans l’oubli, comme un vestige de la vie avant la modernité. "Malgré cela, je continue à exercer mon métier traditionnel avec passion, car ces statuettes ont, selon moi, une grande valeur éducative. C’est ce qui me pousse à poursuivre leur fabrication, et aussi parce que les enfants de ma famille et de mon village les adorent !". 

L’argile, de 20 à 25 cm d’épaisseur, doit être extraite à une profondeur de 2 à 3 m pour avoir la douceur et la propreté requises. Ensuite, elle est séchée, broyée en poudre et tamisée pour devenir lisse.

Une autre matière première importante est le giấy bản, fait à partir d’écorce de plantes dưỡng (les Nùng l’appellent may sla). Ce papier d’origine végétale est trempé dans de l’eau pendant une semaine. La poudre d’argile est ensuite pilée et malaxée avec celle du giấy bản afin de former un mélange souple que l’on utilise pour façonner les statuettes.
 
Phung Dinh Giap, le dernier des Mohicans des statuettes en terre cuite hinh anh 2Les statuettes en terre cuite, créées par M. Giap, sont des jouets d’enfant populaires lors de la Fête de la mi-automne. Photo: CVN

Avec l’aide seulement des objets simples tels que des cure-dents, des stylos vides ou quelques barres de fer, M. Giáp est capable de transformer de banals morceaux de terre cuite en des figurines aux diverses formes amusantes. Après leur mise en forme, les statuettes en argile sont séchées au soleil et peintes avec un mélange de poudre de coquille, de pâte de riz gluant et d’eau. Elles ne sont pas moins dures et résistantes.

S’adapter à la modernité

"La production de ce jouet d’enfant folklorique demande beaucoup de phases et de minutie. Toutes ces étapes sont importantes et chacune présente ses propres difficultés. Autrefois, on devait attendre le moment où les gens creusaient des puits pour obtenir de l’argile. Il n’y avait pas de moule pour fabriquer des statuettes, j’en ai ainsi créé quatre (le bonze, le vieil homme, l’enfant et la tortue). Comme il n’y a pas de moule pour l’oiseau, je façonne cette figurine à la main".

Au fil du temps, parallèlement au développement du marché du jouet moderne, les statuettes en terre cuite sont progressivement tombées dans l’oubli. En plus de fabriquer des figurines traditionnelles, depuis une dizaine d’années, M. Giáp crée de nouvelles images (poupées, dinosaures, voitures, avions, animaux du zodiaque) afin de répondre à la demande de la clientèle moderne.

Ses clients sont principalement des passionnés de jouets folkloriques. Actuellement, ses produits sont également présentés dans un certain nombre de musées à Hanoï, notamment dans la Cité impériale de Thang Long, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

De nos jours, ces figurines se font de plus en plus rares, et cet artisanat se perd peu à peu. Cependant, celui-ci continue d’occuper une place importante dans le cœur des passionnés d’art populaire. Parce qu’en plus de faire partie des souvenirs d’enfance de nombreuses générations, il permet également de conserver et de transmettre les valeurs culturelles traditionnelles.

"Les statuettes que j’ai créées dernièrement n’ont pas de moule, je les ai confectionnées à la main. Ma collection des 12 animaux du zodiaque est exposée à la Cité impériale de Thang Long depuis 2017. J’espère que tout le monde, en particulier la jeune génération, en apprendra davantage sur ces jouets folkloriques et comprendra leur valeur éducative. Cela me motive encore plus à préserver et à développer ce métier traditionnel. J’essaye autant que possible de le transmettre à la génération suivante".

L’artisanat des statuettes en terre cuite du village de Đông Khê, préservé et développé par l’artisan Phung Dinh Giap, est devenu avec le temps un petit joyau folklorique, contribuant à enseigner l’histoire et inculquer l’identité nationale à la jeune génération. – CVN/VNA/VI

Le Vietnam et la Russie parviennent à un consensus sur les orientations futures des relations bilatérales

Le Vietnam et la Russie parviennent à un consensus sur les orientations futures des relations bilatérales

Grâce à une Déclaration commune publiée, 11 accords de coopération signés ainsi que des réunions de haut niveau tenues lors de la visite d'État du président russe Vladimir Poutine au Vietnam les 19 et 20 juin, les deux pays ont convenu d'orientations majeures pour approfondir davantage le partenariat stratégique intégral global bilatéral dans cinq aspects clés, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Bui Thanh Son.

Top