Nouvelles

Ministre vietnamien des Affaires étrangères : donner un nouvel élan aux relations Vietnam-Chine

Le Quotidien du Peuple de Chine a publié le 30 octobre sur son site internet un article du ministre vietnamien des Affaires étrangères Bui Thanh Son sur les relations entre les deux pays.

A l’occasion de la visite officielle du secrétaire général du Comité central du Parti communiste du Vietnam Nguyen Phu Trong en Chine, le Quotidien du Peuple de Chine a publié le 30 octobre sur son site internet un article du ministre vietnamien des Affaires étrangères Bui Thanh Son, intitulé "Donner un nouvel élan au partenariat de coopération stratégique intégrale Vietnam-Chine".

  Le ministre vietnamien des Affaires étrangères Bui Thanh Son. Photo: VNA   

Dans son article publié dans la rubrique « Actualités vedette », le ministre Bui Thanh Son a affirmé que ces dernières années, le partenariat de coopération stratégique intégrale Vietnam-Chine avait continué à connaître des développements importants dans divers domaines.

Les dirigeants des deux Partis et des deux pays maintiennent leurs échanges réguliers sous diverses formes, donnant des orientations importantes aux relations bilatérales. Depuis 2020, s'adaptant à la crise sanitaire prolongée, les deux parties poursuivent leurs échanges et contacts étroits de haut niveau avec des formes flexibles, contribuant à renforcer la confiance politique entre les deux pays, a indiqué Bui Thanh Son.

Quant à la coopération économique et commerciale, au cours des huit premiers mois de 2022, les échanges commerciaux Vietnam-Chine se sont chiffrés à 117,4 milliards de dollars, en hausse de 10,8% par rapport à la même période de 2021.

Depuis 2016, le Vietnam est le premier partenaire commercial de la Chine au sein de l'ASEAN (Association des Nations d’Asie du Sud-Est), tandis que la Chine est toujours le premier partenaire commercial du Vietnam, et ce depuis 18 années consécutives. Les investissements directs des entreprises chinoises au Vietnam ont maintenu leur croissance au fil des ans, pour un fonds total accumulé fin 2021 de 21,3 milliards de dollars.

La coopération bilatérale en matière de prévention et de contrôle de l’épidémie de COVID-19 est devenue un point lumineux des relations bilatérales. Dès le déclenchement du COVID-19, le Vietnam a été l'un des premiers pays à faire des dons de biens et de fournitures médicales à Wuhan et des localités chinoises frontalières. Et la Chine a été l’un des plus grands fournisseurs de vaccin anti-COVID-19 pour le Vietnam avec plus de 50 millions de doses, à la fois sous forme de dons et commerciale. La Chine a aussi fourni au Vietnam des fournitures médicales pour une valeur totale de 26,5 millions de yuans.

Les deux pays maintiennent des échanges au sein des mécanismes de négociation sur les frontières. La situation aux frontières terrestres est globalement stable. Sur les questions maritimes, les deux parties entretiennent des échanges réguliers à tous les niveaux. Des groupes de travail se réunissent périodiquement avec des formes flexibles, réalisant des progrès, notamment dans la coopération dans les domaines peu sensibles.

Les deux parties renforcent leur coordination au sein des mécanismes internationaux et régionaux, notamment dans le cadre de l’ASEAN. Elles ont en outre coopéré étroitement au sein des mécanismes et forums multilatéraux tels que les Nations Unies, la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC), le Sommet d'Asie de l'Est (EAS)…

Le Parti et l'Etat du Vietnam attachent toujours une grande importance aux relations avec la Chine et souhaitent sincèrement développer des relations de voisinage amicales et une coopération intégrale avec la Chine, a affirmé le ministre Bui Thanh Son, soulignant qu’il s'agissait d'une préconisation constante et l'une des principales priorités de la politique extérieure du Vietnam.

Lors de leurs récents échanges, les hauts dirigeants des deux Partis et des deux pays ont souligné être prêts à faire entrer les relations Vietnam-Chine dans une nouvelle étape de développement avec une plus grande confiance politique, une coopération plus substantielle et une base d'amitié plus solide, a rappelé Bui Thanh Son.

Selon le chef de la diplomatie vietnamienne, il est nécessaire aux deux parties de renforcer les échanges et les contacts de haut niveau, de favoriser l'efficacité des mécanismes de coopération.

Il est également important de promouvoir la coopération économique, commerciale et d'investissement pour une croissance stable, équilibrée et durable, d’approfondir d'autres domaines de coopération substantielle conformément aux intérêts des deux parties, de renforcer la coopération pour répondre efficacement aux défis émergents tels que la sécurité énergétique, la sécurité alimentaire, la sécurité des ressources en eau, la cybersécurité...

Le ministre a en outre insisté sur la nécessité de travailler ensemble pour résoudre de façon satisfaisante les désaccords dans un esprit d'amitié, conformément aux positions communes établies à haut niveau et dans le respect du droit international, dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM), de continuer à se coordonner étroitement et efficacement au sein des forums multilatéraux, notamment dans le cadre des Nations Unies, de l’ASEAN, de l’APEC…, contribuant à promouvoir les liens et la coopération, à s'unir pour répondre aux défis mondiaux.

Le ministre Bui Thanh Son s’est enfin déclaré convaincu qu’avec l’attention des dirigeants des deux Partis et des deux pays, les relations vietnamo-chinoises recevraient constamment un nouvel élan, se développeraient vers une nouvelle hauteur, dans l’intérêt des deux peuples, pour la paix, la coopération, le développement dans la région comme dans le monde.

VNA/VI

Coopération entre aviation et tourisme pour un développement mutuel

Coopération entre aviation et tourisme pour un développement mutuel

Le tourisme est un secteur économique intégré, présentant des caractéristiques intersectorielles, interrégionales et hautement socialisées. Le développement durable doit être créé par de nombreux facteurs tels que les visas, les services de destination, les transports, la sécurité et l'ordre,...Dans le contexte actuel de reprise, la coopération entre le tourisme et l'aviation est une question urgente pour le bénéfice commun.

Top