Nouvelles

Lê Duc Tho, le négociateur en chef des Accords de Paris

Lê Duc Tho est connu pour avoir été chef de la Commission d’organisation du Comité central du Parti. Mais il s’est aussi beaucoup battu sur le terrain… Lê Duc Tho est connu pour avoir été chef de la Commission d’organisation du Comité central du Parti. Mais il s’est aussi beaucoup battu sur le terrain… Sur le terrain militaire et aussi sur le terrain diplomatique. Il a en effet été le principal artisan des négociations lors de la Conférence de Paris de 1973 sur la cessation de la guerre et le rétablissement de la paix au Vietnam.

En avril 1968, alors qu’il était encore secrétaire adjoint de l’Office pour le Sud du Comité central du Parti, Lê Duc Tho a été convoqué d’urgence à Hanoï par le Président Hô Chi Minh, qui lui a demandé de devenir «conseiller spécial» auprès de la délégation de la République démocratique du Vietnam, pour la conférence de Paris.

Que ce soit par le biais de négociations publiques, de rencontres à huit clos, de points-presse ou de communiqués de presse, Lê Duc Tho aura contribué pour une part importante à faire comprendre aux progressistes du monde entier la nature insensée de la guerre menée par les États-Unis au Vietnam. Il a également su faire comprendre à ses interlocuteurs, le conseiller à la sécurité du président américain Henry Kissinger en particulier, que si le peuple vietnamien souhaitait effectivement la fin des hostilités, il restait farouchement déterminé à lutter pour son indépendance et sa liberté, quitte à payer le prix fort…  

Pour le vice-ministre des Affaires étrangères Dang Hoàng Giang, Lê Duc Tho aura su se faire entendre et forcer le respect de ses interlocuteurs grâce à un subtil mélange d’habileté et de fermeté…

«Il faut bien avoir à l’esprit que par rapport aux États-Unis, qui étaient une très grande puissance militaire et diplomatique, le Vietnam était à cette époque un petit pays dépourvu de toute expérience sur le front diplomatique. Kissinger était aussi un diplomate très expérimenté, mais il a bien été obligé de se rendre aux arguments solides et tranchants de Lê Duc Tho qui aura vraiment su faire preuve de courage, de talent et de sagesse», nous dit-il.

Tout au long des négociations, les États-Unis auront cherché à retarder la signature des Accords en faisant des demandes que ni la République démocratique du Vietnam ni la République du Sud-Vietnam ne pouvaient accepter… Ils ont été jusqu’à menacer de rompre le dialogue et de reprendre les bombardements… «Nous nous battons depuis des dizaines d’années et négocions depuis cinq ans. Vous êtes prêts à venir ici pour négocier. Donc vous ne pouvez pas nous menacer», aurait rétorqué Lê Duc Tho.

Lors de ses entretiens secrets avec Henry Kissinger, Lê Duc Tho a toujours fait montre de souplesse, de patience et de fermeté lorsque cela était nécessaire.

Pour Bùi Dinh Phong, de l'Académie nationale de politique Hô Chi Minh, Lê Duc Tho est «le» diplomate par excellence…

«Comme l’a dit le secrétaire d’État Kissinger, Lê Duc Tho pouvait lire dans l’esprit de son interlocuteur, dont il comprenait parfaitement les intentions. D’ailleurs, c’était un homme d’une parfaite courtoisie, qui ne montrait aucune faille», nous explique-t-il.

Les Accords de Paris sont certes l’aboutissement de luttes militaires, politiques et diplomatiques, mais rien n’aurait été possible sans les contributions exceptionnelles de Lê Duc Tho. Son processus de négociation est le plus long de l’histoire diplomatique moderne. À l’époque, l’image de Lê Duc Tho était omniprésente dans les grands journaux américains et occidentaux: il s’imposait déjà…

50 ans après, il s’impose encore et toujours, notamment aux générations actuelles qui ont à mener le Vietnam sur la voie de l’intégration. -VOV/VNA/VI

Coopération entre aviation et tourisme pour un développement mutuel

Coopération entre aviation et tourisme pour un développement mutuel

Le tourisme est un secteur économique intégré, présentant des caractéristiques intersectorielles, interrégionales et hautement socialisées. Le développement durable doit être créé par de nombreux facteurs tels que les visas, les services de destination, les transports, la sécurité et l'ordre,...Dans le contexte actuel de reprise, la coopération entre le tourisme et l'aviation est une question urgente pour le bénéfice commun.

Top