Nouvelles

À Hô Chi Minh-Ville, voyage en immersion sur l’îlot Thiêng Liêng

Inutile d’aller loin : à partir de Hô Chi Minh-Ville, il ne faut qu’environ deux heures par voie navigable pour arriver au hameau de l’îlot Thiêng Liêng et bénéficier d’un espace exempt de bruit urbain

 Inutile d’aller loin : à partir de Hô Chi Minh-Ville, il ne faut qu’environ deux heures par voie navigable pour arriver au hameau de l’îlot Thiêng Liêng et bénéficier d’un espace complètement exempt de poussière et de bruit urbain. Ici, les touristes peuvent expérimenter de nombreuses activités locales, parmi lesquelles la fabrication du sel, principal moyen de subsistance des habitants de l’îlot.

A Ho Chi Minh-Ville, voyage en immersion sur l’ilot Thieng Lieng hinh anh 1L’îlot Thiêng Liêng. Photo: CVN

Connaissant bien les attractions touristiques de Hô Chi Minh-Ville après être venue à de nombreuses reprises dans la ville pour visiter ou assister à des conférences, Dô Diêu Linh (Hanoï) et ses amis ont choisi le hameau de l’îlot Thiêng Liêng (district de Cân Gio, Hô Chi Minh-Ville) pour s’y détendre le weekend dernier : "En raison de la distance avec le continent, le voyage est très intéressant. Nous utilisons de nombreux moyens de transport, d’abord par la route - du centre-ville au ferry de Binh Khanh – puis par bateau en bois - du ferry à l’île de Thanh An. Enfin, de l’île de Thanh An au hameau de l’îlot Thiêng Liêng, nous utilisons des canoës composites (Vỏ lãi). Chaque véhicule donne une sensation différente et les paysages sont très beaux.»

À peine arrivés sur l’îlot Thiêng Liêng, Diêu Linh et son groupe d’amis enfourchent leurs vélos et se dirigent vers les champs de sel, ne disposant que d’une heure avant que les paludiers ne cessent leurs activités, face à un soleil trop ardent en ce début du mois de mai. Ici, les paludiers travaillent dur dans les marais salants, figure de proue de Thiêng Liêng, hameau insulaire rattaché à l’île Thanh An (Hô Chi Minh-Ville). Elle et son groupe d’amis, sans hésitation, enlèvent leurs chaussures, entrent dans les champs de sel et rejoignent les producteurs de sel. Dô Diêu Linh partage son enthousiasme : "À la télévision, j’ai vu que de nombreux endroits ont une activité de fabrication de sel intéressante que je n’avais jamais expérimentée. Rien ne vaut une telle expérience. Je trouve que c’est un métier difficile".

Chaque année, pendant la saison de récolte du sel, tout le hameau de l’îlot de Thiêng Liêng représentant 400 ha de marais salants est une vaste zone blanche, comparée à "l’île de sel en fleurs blanches». L’îlot ne compte qu’une seule route ovale de quatre km de long, serpentant autour des champs de sel, des rivières et des mangroves. À ce jour, les habitants du hameau sont encore assez peu habitués à exploiter les potentiels et avantages disponibles pour développer le tourisme communautaire. L’occupation principale est encore la production du sel et la pêche. Par conséquent, l’accueil des touristes est simple et familier. Nguyên Lê Quynh Anh, provenant de Binh Phuoc, a déclaré : "Je sens que les gens ici sont très sincères, honnêtes et sympathiques. Leur travail est un peu lourd, mais ils ont toujours le sourire aux lèvres. Ils sont optimistes et heureux".

A Ho Chi Minh-Ville, voyage en immersion sur l’ilot Thieng Lieng hinh anh 2Touristes s'initiant à la récolte du sel. Photo: VNA

Contempler le coucher et le lever du soleil

Si la journée apporte aux visiteurs la chaleur étouffante du soleil du début de l’été, la fin d’après-midi apporte aux visiteurs une détente indescriptible en écoutant le bruit des vagues et en regardant le soleil disparaître derrière la route à l’horizon. Les après-midi et les soirées sont vraiment agréables pour les promenades ou pour faire la cuisine avec les locaux.

Hoàng Thuy Minh, 7e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, témoigne que "j’aime regarder le lever et le coucher du soleil. Il n’y a pas de grands immeubles ici, l’îlot est petit, donc je peux regarder le lever et le coucher du soleil à n’importe quel endroit de l’île sans aucun obstacle".

En plus de découvrir la nature de l’îlot, les visiteurs découvrent les spécialités grâce aux préparations des résidents. Nguyên Anh Quân, un touriste venant de Hanoï, raconte : "Je pense que pour ceux qui recherchent un modèle de tourisme très proche de la nature, Thiêng Liêng est parfait. C’est sans compter sur la sincérité des résidents".

Il y aura plus d’activités expérientielles

Depuis 2020, l’Institut de recherche pour le développement économique et le tourisme s’est coordonné avec le Département du tourisme de Hô Chi Minh-Ville pour rechercher et comprendre l’écosystème naturel, les moyens de subsistance et la vie spirituelle des résidents de Cân Gio. Dans le même temps, le groupe de conseil a également construit un réseau de connexion pour former une chaîne d’approvisionnement de services touristiques communautaires à Thiêng Liêng. Depuis lors, on peut localiser initialement l’image et les produits touristiques globaux à Thiêng Liêng associés à la culture quotidienne des insulaires, avec la philosophie d’exploitation du "tourisme de convergence".

A Ho Chi Minh-Ville, voyage en immersion sur l’ilot Thieng Lieng hinh anh 3Les toursites découvrent les spécialités de l’îlot. Photo: CVN

Fin décembre 2022, le hameau de Thiêng Liêng a été officiellement nommé par le Département du tourisme de Hô Chi Minh-Ville en collaboration avec le Comité populaire du district de Cân Gio en tant que premier produit touristique communautaire de Hô Chi Minh-Ville.

Selon Ta Duy Linh, directeur de l’Institut de recherche pour le développement économique et le tourisme, le hameau de Thiêng Liêng compte -dans la phase 1 du plan de développement du tourisme communautaire à Thiêng Liêng - environ 16 destinations avec des produits touristiques portant les caractéristiques de l’écosystème de la mangrove de Cân Gio et la culture des peuples côtiers tels que : gastronomie et boissons de la mer, espace artisanat du sel, espace nostalgie, homestay, don ca tài tu, bain de pieds avec plantes médicinales...Tous ces produits touristiques sont élaborés par des résidents vivant dans le hameau insulaire de Thiêng Liêng.

Nguyên Ngoc Tho, paludier du hameau de Thiêng Liêng, confie : "Je suis très heureux. Dans le passé, je ne faisais que du sel, peu de visiteurs visitaient mon hameau. Depuis le jour d’ouverture au tourisme communautaire, je me sens très heureux et excité quand je fais du sel car, maintenant, je le combine avec le tourisme pour faire découvrir mon métier aux touristes". Oui, la force de l’île Thiêng Liêng est son côté rustique, simple, tranquille. Une chose est sûre, il faut préserver ces atouts en évitant l’agitation des zones touristiques de la ville d’aujourd’hui. – CVN/VNA/VI 


Top