Culture

Un moine qui récupère et redonne une seconde vie aux fauteuils roulants

« Le fauteuil roulant est comme leurs jambes, car il les aident à sortir du lit et à voir le monde », a déclaré le moine Thich Duc Minh en parlant de son projet de recyclage des fauteuils roulants pour les personnes handicapées.

Né en 1982, le moine Thich Duc Minh est bouddhiste depuis l'enfance. Il a choisi la voie monastique et étudie le bouddhisme à An Viên Dao Tràng (12e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville).

En 2015, Minh a eu l’occasion de visiter des hôpitaux où de nombreuses personnes suivaient un traitement de réadaptation. Ces patients ne pouvaient utiliser des fauteuils roulants qu'à l'hôpital. Ils n'avaient pas les moyens pour s'acheter des fauteuils roulants afin de faire des exercices de physiothérapie à la maison. Minh a alors eu l'idée de leur offrir des fauteuils roulants gratuits.

« Au début, j’ai cherché à acheter des fauteuils roulants neufs. Lorsque le nombre de personnes dans le besoin a augmenté, je n’ai pas pu continuer ainsi. J’ai donc acheté des fauteuils roulants d’occasion au prix de 200 à 300.000 dongs et je les ai réparés. Beaucoup de fidèles m’en ont aussi donnés », a déclaré le moine Thich Duc Minh.

Le moine Thich Duc Minh répare lui-même les fauteuils roulants.
Le moine Thich Duc Minh récupère les pièces détachées pour réduire les coûts.
Le moine Duc Minh nettoie les fauteuils roulants avant de les remettre en état.
Chaque fauteuil roulant est sélectionné soigneusement avant d'être remis aux bénéficiaires.
Chaque fauteuil roulant est sélectionné soigneusement avant d'être remis aux bénéficiaires.
Le fauteuil roulant, c'est  pour les handicapés comme des jambes.

Le moine a commencé à se renseigner sur la structure du fauteuil roulant et a acheté des pièces détachées. « Je suis  souvent allé à Cho Lon (Grand Marché) pour acheter des roues arrière, des dossiers, des palettes, ... Le fauteuil roulant, c'est  pour les handicapés comme des jambes, donc je veux le rendre très stable afin qu'ils puissent se sentir en sécurité », a expliqué Minh.

Jusqu'à présent, Thich Duc Minh a envoyé plus de 3 000 fauteuils roulants à de nombreuses personnes à travers le pays. 

Le moine a dit que le plus important est de créer des fauteuils roulants adaptés  car chaque personne a des conditions différentes. Certaines personnes se sont blessées aux mains, d'autres ont des handicaps aux jambes et d'autres sont paralysées.

« Je trouve que donner des fauteuils roulants aux personnes handicapées, c'est leur permettre  d'être autonomes et ainsi de les aider à s'intégrer un peu mieux à la société  », a déclaré Minh.

En plus de donner des fauteuils roulants gratuits, Minh soutient également financièrement les traitements médicaux et prend soin des patients au sein de sa pagode jusqu’à ce qu’ils guérissent./.

Réalisé par : Thông Hai/VI – Traduction : Hà Vu

Une superbe collection de voitures en bois à léchelle 2/3 made in Vietnam

Une superbe collection de voitures en bois à l'échelle 2/3 "made in Vietnam"

Dans le souhait de construire des voitures électriques pour son enfant et animé par son amour pour la menuiserie traditionnelle, M. Truong Van Dao, du district de Tu Son, province de Bac Ninh (Nord), a réussi à fabriquer de super-voitures en bois, renommées autant auprès des Vietnamiens que des étrangers.

Top