29/07/2018 15:20 GMT+7 Email Print Like 0

Tendance haussière des importations de dispositifs médicaux

«Environ 90% des dispositifs médicaux écoulés actuellement dans le pays doivent être importés». 

C’est ce qu’a annoncé Hua Phu Doan, vice-président de l’Association des dispositifs médicaux d’Hô Chi Minh-Ville (HMEA), lors d’une récente conférence de presse consacrée à la présentation du Salon international Vietnam Medi-Pharm Expo qui aura lieu du 2 au 4 août au Centre des foires et expositions de Saigon (SECC) à Hô Chi Minh-Ville. 

Quelque 350 entreprises vietnamiennes et étrangères y participeront, soit 20% de plus qu’à l'édition 2017. Elles exposeront équipements médicaux, produits pharmaceutiques, cosmétiques, dentaires, ophtalmologiques, aliments fonctionnels, etc. 

Selon Hua Phu Doan, au Vietnam, le marché des dispositifs médicaux a connu une croissance annuelle moyenne de 18% durant la période 2012-2017. Rien qu’en 2017, ce marché a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 1,1 milliard de dollars contre 950 millions de dollars en 2016. Cependant, environ 90% des dispositifs médicaux écoulés actuellement dans le pays doivent être importés. 

Dans quelques années, ce marché devrait connaître une croissance annuelle moyenne de 20% au lieu de 18% comme actuellement. La bonne croissance économique, les conditions de vie sans cesse améliorées des Vietnamiens et leur demande croissante en soins de santé de qualité expliquent la forte croissance de ce secteur. 

Toujours selon lui, l’installation de dispositifs médicaux sera concentrée dans les grandes villes comme Hô Chi Minh-Ville, Hanoi, Huê, Da Nang, Cân Tho… Hô Chi Minh-Ville, à elle seule, nécessiterait pour 900 millions de dollars d’équipements d’ici à 2020. 

Actuellement, le Vietnam ne compte que 50 entreprises produisant des dispositifs médicaux, surtout des produits simples. De plus, la taxe d’importation imposée sur de nombreux types de dispositifs médicaux est de 0%. Cela pose aussi des difficultés pour l’appel aux investissements dans ce secteur. Aussi ces prochaines années, la réduction des importations nationales de dispositifs médicaux pourrait-elle laisser à désirer. -CPV/VNA /VI