10/03/2018 12:58 GMT+7 Email Print Like 0

Signature du CPTPP et pronostics de responsables étrangers

 La signature de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP), le 8 mars au Chili, est un engagement historique en faveur de l’intégration et un signe clair contre le protectionnisme, a déclaré la présidente chilienne, Michelle Bachelet, lors de la cérémonie de signature. 


Selon la dirigeante chilienne, le CPTPP est un modèle de coopération multilatérale ambitieux et stratégique dans le contexte actuel de mondialisation. Elle a salué les efforts interrompus des pays signataires pour parvenir à cet accord. 

Jugeant de l’opportunité du CPTPP, le président et le directeur exécutif du Fonds Asie-Pacifique du Canada, Stewart Beck, a affirmé que l’accord offrait de nombreuses opportunités de coopération entre le Canada et le Vietnam. 

«Cet accord est également important pour le Canada car il permet au pays de s’approcher librement du marché japonais et de celui de Singapour, du Vietnam, etc. Le Canada tirera des profits sur le marché vietnamien et à travers ce marché, le Canada pourra s’intégrer au marché des pays de l’ASEAN. » 

Selon Stewart Beck, le Vietnam pourra renforcer les exportations des produits aquatiques au Canada. En outre, les technologies et services constitueront également des domaines de coopération porteurs pour les deux pays. 

Même son de cloche chez David Parker, ministre du Commerce de la Nouvelle Zélande. A Catherine Beard, directrice exécutive de ExportNZ, de renchérir en estimant que le CPTPP est un symbole important pour l’ouverture économique dans le contexte de recours au protectionnisme prôné par Trump. 

Au Mexique, c’est le même espoir qui se dessine chez les entrepreneurs, satisfaits de la connexion de leur économie avec celles de pays porteurs comme le Vietnam, le Japon ou l’Australie. Le Mexique adoptera bientôt cet accord, a affirmé son ministre de l’Economie, Ildefonso Guajardo. -VNA/VI