09/08/2018 11:18 GMT+7 Email Print Like 0

Séisme en Indonésie: 7.000 touristes étrangers évacués

Environ 7.000 touristes étrangers ont été évacués mardi 7 août des îles Gili Trawangan, Gili Air et Gili Meno, en Indonésie, après un séisme de magnitude 6,9 survenu le 5 août sur l'île touristique voisine de Lombok.Selon une correspondante de l’Agence vietnamienne d’information (VNA) en Indonésie, le ministre coordinateur pour les affaires politiques, juridiques et de sécurité, Wiranto, a déclaré que le gouvernement indonésien avait déployé davantage de navires, d’autobus et d’avions pour évacuer des touristes de Lombok à Bali.

Des dizaines de bus ont été envoyés pour transporter les vacanciers à l'aéroport de Lombok et à la ville de Mataram, a-t-il ajouté, ajoutant que certaines compagnies aériennes telles que Citilink Airlines et Garuda ont augmenté leurs vols pour accélérer les efforts d'évacuation.

Le gouvernement indonésien a également prolongé les activités de l’aéroport à 24 heures, affrété des vols supplémentaires pour plusieurs destinations à partir de cet aéroport et éliminé l’amende pour les touristes étrangers dont le visa a dépassé la durée de séjour à cause du séisme.

Muhammad Rum, chef de l’agence locale de gestion des catastrophes, a déclaré que les pertes économiques entrainées par le séisme du 5 août pourraient atteindre 1.000 milliards de roupies (près de 72 millions de dollars).

Selon un bilan officiel, le tremblement de terre de dimanche soir a tué au moins 105 Indonésiens et endommagé des milliers de bâtiments à Lonbok, une semaine après un autre séisme qui avait fait au moins 17 morts sur cette île touristique volcanique.

Plus de 20.000 personnes seraient sans domicile sur l'île de Lombok et 236 ont été sérieusement blessées, selon les autorités qui ont fait état d'un manque de personnel médical et de produits de base.

L'Indonésie, un archipel de 17.000 îles et îlots, se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. Ce pays est frappé par de nombreux séismes, mais contrairement aux deux survenus à Lombok, la plupart ne sont guère dangereux. -VNA/VI