26/12/2019 11:29 GMT+7 Email Print Like 0

Renforcer la coopération internationale dans la gestion des ressources en eau

 Il est nécessaire de renforcer la coopération internationale dans la gestion des ressources en eau, a déclaré le vice-ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Le Cong Thanh.

Lors d’une réunion de faire le bilan des activités de 2019 et de fixer le plan de travail pour 2020 du Bureau permanent de la Commission du Mékong du Vietnam, qui a eu lieu le 24 décembre à Hanoi, Le Cong Thanh a souligné les tâches pour 2020.

Selon lui, le bureau devra continuer à mettre en œuvre des activités de coopération au sein de la Commission du Mékong; échanger des informations avec les membres de la Commission du Mékong du Vietnam par le biais du réseau des agences d'assistance; partager des expériences internationales dans la gestion efficace des ressources…

Présent à la réunion, Le Duc Trung, chef du bureau a indiqué qu’en 2019, son bureau avait organisé avec succès la réunion plénière 2019 de la Commission du Mékong du Vietnam, effectué des consultations pour le projet hydroélectrique de Pac Lay; coopéré avec les pays membres pour mettre en œuvre la Déclaration de Siem Reap; mené à bien des recherche sur l'impact des activités d'exploitation et d'utilisation des ressources en eau dans le bassin du Mékong ...
 
 Le Bureau permanent de la Commission du Mékong du Vietnam a bien rempli son rôle d’alliance dans les activités de coopération bilatérale et multilatérale. Plus précisément, le Vietnam a encore maintenu avec le Cambodge une notification régulière sur le régime de rejet d’eau des barrages hydroélectriques sur les fleuves Sesan et Srepok, participé aux activités conjointes de la Commission du Mékong. Avec Laos, le Vietnam a effectué des consultations du projet hydroélectrique sur le courant dominant du Mékong: Pak Lay et Luang Prabang.
 
Dans les années à venir, le bureau va suivre activement l'évolution de la situation dans la région ; donner des consultations techniques sur les barrages hydroélectriques sur le Mékong; renforcer la surveillance des ressources en eau et de l'environnement transfrontalier ; coordonner étroitement avec les unités concernées dans et hors du ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement ; promouvoir la coopération bilatérale avec les membres de la Commission du Mékong ;…
 
Lors de la conférence, les représentants d’organes ont proposé des plans pour 2020, avec l’accent mis sur la mise en œuvre des tâches clés de la Commission du Mékong du Vietnam, la participation à des activités de coopération au sein de la Commission du Mékong, l’exploitation efficace des canaux d'information entre le bureau et les ministères, secteurs et localités… -VNA/VI