28/03/2020 12:57 GMT+7 Email Print Like 0

Renforcement de la coopération internationale dans la lutte contre le COVID-19

Le vice-ministre permanent des Affaires étrangères, Bui Thanh Son, a eu le 27 mars, le deuxième conversation téléphonique avec les dirigeants des ministères des Affaires étrangères des États-Unis, du Japon, de la République de Corée, de l'Inde, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande pour discuter de la situation de COVID -19.

Bui Thanh Son a affirmé que le gouvernement vietnamien accorde la priorité absolue à la prévention et à la lutte contre le COVID-19, ajoutant que le Vietnam a initialement développé un régime de traitement standard pour les cas d'infection.

Il a également partagé plusieurs mesures que le Vietnam a appliquées, telles que la suspension de l'entrée des étrangers, la distanciation sociale, l’isolement concentré ou l'auto-quarantaine, l'arrêt des activités commerciales rassemblant un grand nombre de personnes telles que les clubs de bars et les restaurants.

Le vice-ministre des Affaires étrangères a déclaré que la participation du Premier ministre Nguyen Xuan Phuc à la vidéoconférence des dirigeants du G20 en tant que président de l'ASEAN 2020 reflétait la responsabilité et les contributions de l'ASEAN et du Vietnam aux efforts communs de la communauté internationale contre le COVID-19.

Le Vietnam travaille en étroite collaboration avec les États membres de l'ASEAN pour promouvoir des mesures améliorant la préparation et la réactivité du bloc dans la lutte, a-t-il déclaré.

Le diplomate Bui Thanh Son a proposé de maintenir le transport aérien au minimum pour répondre à la demande de voyages et de prévention des maladies.

Il a également demandé aux pays de faciliter mutuellement le travail de protection des citoyens.

Le responsable du département d'État américain a déclaré que l’administration américainne prenait toutes les mesures possibles pour faire face à l'épidémie et a suggéré de créer des mécanismes de coopération avec les pays.

La partie américaine a affirmé que les États-Unis pourraient bientôt produire du matériel médical pour répondre à la fois à la demande domestique et soutenir d'autres pays. Les Etats-Unis ont proposé que les pays maintiennent le partage d'informations et d'expériences dans le combat, notant la nécessité d'assurer la fourniture d'informations précises dans la lutte contre l'épidémie. Il a également évoqué les problèmes de reprise économique mondiale une fois l'épidémie ramenée à son terme.

Le ministère australien des Affaires étrangères et du Commerce a déclaré que le pays maintenait des routes utilisées à des fins humanitaires telles que le transport de matériel médical. Il a également lancé des programmes d'assistance dans des organisations internationales.

L'Australie renforcera sa capacité de produire du matériel médical pour répondre à la demande intérieure et soutenir ceux qui en ont besoin, a-t-il déclaré.

Le responsable du ministère indien des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement indien avait décidé de verrouiller l'ensemble du pays et de lancer un programme d'aide d'une valeur de plus de 22 milliards de dollars pour les personnes touchées par le verrouillage.

Selon lui, l'Inde coopère avec plusieurs pays dans la fourniture d'équipements pour produire des kits de test.
Le vice-ministre japonais des Affaires étrangères, pour sa part, a déclaré que le Japon travaille activement avec les pays pour accroître le contrôle des voyages transfrontaliers. Il a informé que le pays se concentre sur l'étude des médicaments et des vaccins pour le COVID-19.

Le Japon a également un plan d'aide d'une valeur de 140 millions de dollars pour aider les pays en développement.
Par ailleurs, le vice-ministre néo-zélandais des Affaires étrangères a déclaré que le pays se concentrait sur la fourniture de matériel médical, l’étude des programmes de soutien financier et la restriction des déplacements des citoyens.

Le vice-ministre des Affaires étrangères de la République de Corée a fait le point sur les mesures prises par la République de Corée, telles que l'interdiction des vols internationaux, la distanciation sociale tout en assurant la production.

Il a proposé que les pays envisagent une coopération sous forme d'échange d'experts médicaux.

A l’issue de la conversation téléphonique, tous les diplomates ont affirmé que leurs pays continueront  de mobiliser toutes les ressources et ont appelé à une coopération étroite et à une aide internationale accrue dans la lutte contre la pandémie de COVID-19.-VNA/VI