05/03/2020 10:16 GMT+7 Email Print Like 0

Réduire les impacts du COVID-19 sur la croissance

A la panique sanitaire s’ajoute le ralentissement économique ! Si l’épidémie de nouveau coronavirus est sous contrôle au Vietnam, elle aura sans nul doute des impacts sur la croissance cette année. Diversifier les débouchés d’exportation est l’une des mesures préconisées pour réduire ce risque.

L’économie vietnamienne tourne au ralenti. Ses exportations de produits agricoles vers la Chine diminuent fortement et les industries de transformation, de textile et de mécanique accusent une baisse de production en raison de la pénurie de matières premières chinoises.

Si cette situation perdure, l’économiste Lê Dang Doanh estime que le COVID-19 ferait reculer de 1% la croissance nationale cette année.

“L’impact économique du coronavirus se ressent de plus en plus au Vietnam. A la baisse du nombre de touristes et à la chute des exportations vers la Chine, doivent s’ajouter la perturbation de l’approvisionnement en matières premières. Entre  50 et 60% des matières premières du secteur textile sont importées de Chine. Quelles sont les mesures qui doivent être prises pour  combler cette pénurie ? A mon avis, le COVID-19 pourrait faire perdre 1% du PIB national. Pour atteindre l’objectif de croissance fixé par l’Assemblée nationale, notre pays devra consentir des efforts très importants”.

L’entreprise de Trân Thi Thu Hang exporte des produits agricoles vers la Chine. Ses ventes ont chuté significativement depuis l’apparition du nouveau coronavirus.

“Les exportations vers la Chine représente 60% de notre chiffre d’affaires. Ce sont les produits frais comme les fruits et les oeufs qui sont les plus touchés”.

Pour aider les entreprises exportatrices à pallier ce manque à gagner, le  gouvernement leur suggère de retourner vers le marché domestique et les collectivités locales ont mis à leur disposition des entrepôts de stockage et de conservation.

Dinh Trong Thinh, professeur à l’Académie des finances, invite les entreprises à diversifier leurs débouchés commerciaux pour atténuer les répercussions économiques liés à la dépendance d’un marché unique. 

« Il faut améliorer la qualité de nos produits pour être en mesure de nous positionner sur les marchés avec lesquels nous avons signé un accord de libre-échange. Diversifier les marchés d’exportation nous permettra de réduire les risques si l’économie chinoise est en récession ou connaît des fluctuations». 

Si le COVID-19 est une vraie catastrophe mondiale, l’épidémie incite aussi le Vietnam à développer son industrie de transformation pour élargir la gamme de ses exportations agricoles et diversifier ses sources d’approvisionnement de matières premières.-VOV/VNA/VI