04/01/2022 15:35 GMT+7 Email Print Like 0

RCEP - un nouvel élan pour la reprise économique post-pandémie

 L'accord de partenariat économique régional global (RCEP), le plus grand accord commercial au monde à ce jour, qui a été entré en vigueur le  1er janvier 2022, contribuera à établir le marché des exportations stables et à long terme pour le Vietnam et des pays l'ASEAN.

RCEP - un nouvel elan pour la reprise economique post-pandemie hinh anh 1

Parallèlement à cela, le RCEP crée également un cadre juridiquement contraignant qui contribue à un environnement commercial équitable dans la région et devrait être une force motrice dans la promotion du commerce, contribuant à la reprise économique dans le contexte post-pandémique.

Opportunités de développement

En tant qu'une des priorités d'intégration de l'ASEAN, le RCEP crée un grand marché avec 2,2 milliards de consommateurs, représentant 30 % de la population mondiale avec le produit national brut de près de 26.200 milliards de dollars

Avec des engagements sur l'ouverture des marchés dans le domaine des biens, des services, de l'investissement et l'harmonisation des règles d'origine entre tous les participants ainsi qu'un renforcement des mesures de facilitation des échanges commerciaux,  la mise en place de cet accord créera des opportunités pour développer de nouvelles chaînes d'approvisionnement dans la région.

Selon  le ministre de l'Industrie et du Commerce Nguyen Hong Dien, l'accord avait été signé par 10 pays membres de l'ASEAN et 5 partenaires de l'ASEAN, à savoir la Chine, le Japon, la République de  Corée, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, le 15 novembre 2020 en marge du 37e Sommet de l'ASEAN, présidé par le Vietnam.

RCEP - un nouvel elan pour la reprise economique post-pandemie hinh anh 2Une usine de production des habillements pour les exportations.  Photo : VNA

L'entrée en vigueur du RCEP à partir du 1er janvier 2022 reliera les quatre accords de libre-échange que l'ASEAN a signés avec chacun de ses partenaires précédents, formant une nouvelle zone de libre-échange  qui applique une règle d'origine et des réglementations, ce qui  facilitent le commerce et l'investissement. Cela aide à développer les chaînes d'approvisionnement régionales, ouvrant un marché d'exportation stable et à long terme pour le Vietnam et à créer des opportunités pour attirer les investissements étrangers, contribuant à la reprise économique après la pandémie de COVID-19.

L'expérience de l'intégration économique internationale ces derniers temps  montre que la capacité du Vietnam à participer aux chaînes de valeur nouvellement établies dans la région augmente parallèlement à la réforme  vigoureuse dans les procédures administratives pour créer des conditions favorables à la production et aux affaires et améliorer l'environnement d'investissement.

Créer une position stable

En 2021, l'économie mondiale ainsi que celle du Vietnam ont fait face à de nombreux défis causés par l'épidémie de COVID-19. Dans ce contexte, les pays multiplient constamment les politiques de protectionnisme pour protéger les industries nationales, de sorte que le nombre d'enquêtes sur les recours commerciaux dans les deux sens augmente considérablement.

Chu Thang Trung, directeur adjoint de l'Autorité des recours commerciaux du ministère de l'Industrie et du Commerce, a déclaré qu'il est nécessaire que les entreprises comprennent clairement les réglementations juridiques pour éviter les risques de partenariat avec des pairs étrangers, ajoutant que son bureau travaillera avec les agences compétentes pour renforcer les communications entre la communauté des affaires sur les recours commerciaux.

Un représentant du Département d’import-export du ministère de l'Industrie et du Commerce a précisé que le RCEP donnera plus de chances aux produits vietnamiens, aidant les entreprises nationales à s'engager plus profondément dans les chaînes d'approvisionnement régionales.

Luong Hoang Thai, chef du Département des politiques commerciales du ministère de l’Industrie et du Commerce  a déclaré qu'en plus de leurs propres efforts pour se préparer à la mise en œuvre de l'accord, les entreprises recevront toujours le soutien des agences d'État pour optimiser les avantages de l'accord.

Signé en novembre 2020, ce méga-accord de libre-échange est salué comme une étape importante vers une intégration régionale plus approfondie et un nouvel élan mondial pour le libre-échange et le multilatéralisme dans une époque de multiples incertitudes mondiales.

Le RCEP éliminera les droits de douane sur jusqu'à 92 % des marchandises échangées entre ses signataires, élargira l'accès au marché pour les investissements, harmonisera les règles et réglementations et renforcera les chaînes d'approvisionnement au sein de la zone de libre-échange massive. - VNA/VI