03/09/2018 10:32 GMT+7 Email Print Like 0

Quang Ninh: valorisation culturelle des villages de pêcheurs à Ha Long

Afin de faire des villages de pêcheurs un produit touristique incontournable, le Comité de gestion de la baie de Ha Long cherche depuis des années à conserver et promouvoir leurs valeurs culturelles.

Nombreux sont les habitants de la baie de Ha Long (province de Quang Ninh) qui vivent depuis toujours de la pêche. Les villages de pêcheurs voient ainsi le jour et avec eux, leurs traits et charmes culturels typiques. À l’heure actuelle, ces villages flottants impressionnent les touristes venus visiter la baie. Ainsi, depuis ces dernières années, la valeur culturelle des villages de pêcheurs à Ha Long est-elle devenue une partie cruciale du secteur touristique provincial.

Conserver sur plusieurs fronts

Au début de l’année 2017, le Comité de gestion de la baie de Ha Long a dépensé dix milliards de dôngs pour la restauration du Centre culturel flottant de Cua Van, premier lieu de présentation de la culture de la communauté des pêcheurs au Vietnam. Ce centre permet aux visiteurs de découvrir des objets anciens dont des outils de pêche utilisés autrefois, le tout avec des images et documents portant sur la vie des pêcheurs de Ha Long, d’antan et d’aujourd’hui.

De plus, ledit Comité organise des expositions dans l’optique de présenter la vie des pêcheurs sur différents thèmes, notamment le développement du tourisme durable à travers les valeurs historiques et culturelles de la baie. Plusieurs activités sont également mises en place pour que les visiteurs puissent vivre et faire l’expérience de la vie des pêcheurs.

Concernant la dimension artistique, le Comité de gestion de la baie de Ha Long a fondé des groupes de hat giao duyên (chants alternés entre une ou plusieurs personnes interprétés en mer) et de chants dits de mariage. Il propose en effet régulièrement des cours de chants réservés aux enfants des pêcheurs. Des spectacles sont ainsi organisés à destination des habitants et touristes du Centre culturel flottant de Cua Van.

Après avoir relocalisé les habitants vivant dans ces villages de pêcheurs, le Comité a pris en charge la préservation d’une vingtaine de maisons flottantes où vivaient des générations de pêcheurs. À noter que la conservation de ces habitations se penche essentiellement sur le maintien de leur architecture, de leur intérieur et de leur structure.

"La conservation et la promotion des valeurs traditionnelles des villages de pêcheurs locaux contribuent à protéger la quintessence de la culture en baie de Ha Long. Cela permet non seulement aux futures générations de connaître l’origine culturelle des habitants de la province mais également de retenir l’attention des visiteurs, et ainsi de renforcer le développement du tourisme", affirme Nguyên Ba Can, cadre du Comité de gestion de la baie de Ha Long. -CVN/VNA/VI