28/12/2020 11:36 GMT+7 Email Print Like 0

Quang Ninh: les nouveautés du tourisme en 2020

Si l’épidémie de Covid-19 a provoqué dans la province de Quang Ninh une chute dramatique des recettes touristiques, elle lui a donné le temps de remettre en état ses principaux sites et d’élaborer de nouveaux produits.

Situés entre 300 et 600 mètres d’altitude, les champs de riz en terrasse de Luc Hôn, dans le district de Binh Liêu, séduisent par leurs couleurs changeantes et par la diversité culturelle des ethnies qui les cultivent.

« Binh Liêu nous offre un paysage de montagne spectaculaire tel qu’on ne peut voir que dans les manuels scolaire », témoigne Ngô Thi Ly, une touriste venue de Câm Pha. « Ses rizières dorées au parfum léger sont juste magnifiques ! ».

Pour les autorités de Binh Liêu, pour faire venir les touristes, en plus de la beauté de la nature et de la diversité culturelle, il faudrait pouvoir compter sur  une totale adhésion des populations locales, notamment les Tày, les Dao et les San Chi.

« Nous organisons des ateliers de formation à destination des habitants qui souhaitent participer au développement touristique local », nous explique Nguyên Thi Tuyêt Hanh, présidente du comité populaire du district. « Nos produits phares sont les champs en terrasse, les champs de cannes à sucre rustiques et les forêts de camélias… Notre avantage, c’est qu’alors que l’automne et l’hiver sont la basse saison touristique pour les autres localités, chez nous, c’est la hausse saison ! ».

Le district voisin de Ba Che organise quant à lui, les 26 et 27 décembre, une fête du thé. A cette occasion, les temples Miêu Ong et Miêu Bà situés de part et d’autre de la rivière de Ba Che recevront le certificat les classant au patrimoine historique national, et la fête en l’honneur de Bàn Vuong, le Créateur dans la croyance des Dao, sera reconstituée pour la première fois, nous fait savoir Dinh Thi Vy, vice-présidente du comité populaire de Ba Che.

« La fête vise à valoriser le patrimoine culturel et naturel du district, à tisser des liens entre les différentes minorités ethniques locales et à attirer les touristes », dit-elle.

Haut-lieu du tourisme spirituel vietnamien, Yên Tu a bénéficié, depuis 10 ans, d’un investissement total de 130 millions de dollars dans la construction de ses infrastructures. Le pèlerinage vers ce mont où le roi Trân Nhân Tông, trois fois vainqueur des envahisseurs Yuan au 13e siècle, se consacra au bouddhisme après son abdication, attire de nombreuses personnes au printemps et en automne. C’est la première fois que la Hanoienne Nguyên Thanh Nga fait ce pèlerinage en automne.

« Ce site sacré du bouddhisme me procure toujours une grande émotion. Je suis d’autant plus contente que les infrastructures touristiques y ont été nettement améliorées », constate-t-elle.

Selon Pham Ngoc Thuy, directeur du service touristique de la province de Quang Ninh, il faut sans cesse innover.

« Nous misons sur le tourisme culturel et ferons en sorte de préserver l’identité nationale tout en proposant des nouveautés pour attirer les touristes », affirme-t-il.

La province de Quang Ninh dispose de plus de 630 sites historiques, culturels et naturels classés au patrimoine national ou local, dont 120 font partie des circuits touristiques réguliers des agences de voyage. -VOV/VNA/VI