14/03/2021 12:00 GMT+7 Email Print Like 0

Quand les jeunes sont passionnés par le gong

Les orchestres de gong de deux villages Ede de Buôn Ma Thuôt (Hauts Plateaux du Centre) se sont rencontrés en février 2021 à la source d’eau de Kmrong Prong A, l’un des deux villages. L’une des deux troupes est composée de garçons âgés de 12 à 15 ans, et l’autre, de filles et de femmes âgées de 14 à 32 ans.

Quand les jeunes sont passionnes par le gong hinh anh 1L’orchestre masculin du village de Kmrong Prong A. Photo: VOV


L’orchestre masculin est le plus jeune des trois que compte Kmrong Prong A, le village hôte. Excités à l’idée de pouvoir enfin rencontrer des joueuses d’un autre village, les jeunes gens se sont précipités dès le petit matin à la source pour répéter, nous raconte Y Bây Kbuôr, chef du village.

«Cet orchestre a été créé l’année dernière grâce à l’aide du bureau culturel de la ville de Buôn Ma Thuôt. C’est la première fois qu’ils ont l’occasion de rencontrer des joueurs venus d’ailleurs et nous espérons que ce ne sera pas la dernière», a-t-il dit.

Lors de cette rencontre, ce sont les garçons du village hôte qui ont joué les premiers, les filles et femmes de l’autre village leur ont répondu par un autre morceau qu’elles avaient appris et répété pendant deux mois. C’est un morceau difficile souvent joué lors des cérémonies de célébration du riz nouveau, de la source d’eau ou lors des mariages, fait savoir H Uêt Niê, membre du groupe.

«Nous avons répété tous les week-ends. C’est la première fois que nous jouons en dehors de notre commune, nous sommes toutes très motivées à l’idée de pouvoir connaître d’autres joueurs et d’apprendre de nouveaux morceaux», a-t-elle fait savoir.

Quand les jeunes sont passionnes par le gong hinh anh 2Les filles et femmes du village de Kbu. Photo: VOV


Après cette salutation en musique, les deux groupes s’asseoient en arcs opposés et jouent ensemble la mélodie de l’invitation à boire. Les villageois sont venus nombreux les applaudir. Jamais ils n’ont vu de femmes jouer du gong, ni assisté à une rencontre entre jeunes joueurs de villages différents. Cet évènement exceptionnel a été organisé par le Centre culturel, sportif et touristique de Buôn Ma Thuôt, dont Pham Thi Hai Binh est directrice adjointe.

«C’est la première fois qu’autant de personnes peuvent assister à un échange de musique de gong. En avril 2021, nous organiserons le premier festival des jeunes orchestres de gong de la ville, un festival qui sera biennal», a-t-elle indiqué.

De plus en plus de jeunes s’intéressent au gong, ils ne demandent qu’à avoir plus d’échanges avec celles et ceux qui partagent leur passion pour la musique et la tradition. – VOV/VNA/VI