15/05/2021 16:32 GMT+7 Email Print Like 0

Quand foi et citoyenneté font bon ménage…

La vie d’un pays démocratique comme le nôtre est rythmée par de grands rendez-vous électoraux. Celui qui est programmé pour le 23 mai doit permettre aux Vietnamiens d’élire leurs représentants à l’Assemblée nationale et aux Conseils populaires pour les cinq années à venir. Aussi la campagne électorale bat-elle son plein…

Quand foi et citoyennete font bon menage… hinh anh 1Photo: baohatinh.vn

Dans la province de Hà Tinh, qui compte un grand nombre de catholiques, c’est à l’échelle des paroisses que cette campagne est menée…

Au Vietnam, foi et citoyenneté ont toujours fait bon ménage. Témoin Nguyên Si Hoàn, 62 ans, qui est tout aussi engagé au sein de sa paroisse qu’à celui de sa commune, celle de Huong Trach. Voilà près de 20 ans qu’il participe à toutes les campagnes électorales en se faisant fort d’expliquer à ses voisins l’enjeu du scrutin. Et comme il est membre du comité exécutif de sa paroisse, c’est tout naturellement aux catholiques qu’il s’adresse en priorité…    

«Il faut que les catholiques comprennent bien que ces élections sont comme une grande fête pour toute la population», nous dit-il. «C’est vrai: quoi de plus réjouissant que d’avoir l’opportunité de se choisir des représentants dévoués et compétents?»    

À Huong Trach, les préparatifs sont presque achevés. Sur l’ensemble des candidats, deux sont des catholiques.

Cao Viêt Hoà, secrétaire du comité du Parti de la commune : «Les curés de paroisse sont eux-mêmes montés au créneau en appellant leurs ouailles à organiser des réunions de quartier pour examiner les candidatures… Si on se réfère aux derniers scrutins, il y a des catholiques qui ont été élus au conseil populaire, et je dois dire qu’ils se sont montrés très utiles pour faire le lien entre les autorités et certaines franges de la population.» 

Quand foi et citoyennete font bon menage… hinh anh 2Photo: baohatinh.vn

À Quang Tho, qui est une autre commune de la province de Hà Tinh, les autorités ciblent aussi la communauté catholique, une communauté structurée. Hà Van Yên, secrétaire du comité du Parti communal, fait la tournée des villages et des hameaux pour aller à la rencontre des électeurs, dont beaucoup sont des catholiques pratiquants, auxquels il délivre… de véritables homélies.   

«On a tout intérêt à prendre appui sur les conseils pastoraux: dans une localité comme la nôtre, c’est le meilleur moyen d’entrer en contact direct avec la population», nous explique-t-il. «J’espère en tout cas que le message a été bien reçu et que les catholiques se déplaceront en masse pour aller remplir leur devoir de bon citoyen…» 

Dans le district de Vu Quang, où catholiques et non-catholiques cohabitent en parfaite harmonie, la campagne électorale se déroule sans accroc, ce qui, d’après Nguyên Thi Hà Tân, secrétaire du comité du Parti du district, laisse augurer un bon déroulement du scrutin.

«Ici, que l’on soit croyant ou non, on fait tous partie d’une même communauté», nous fait-elle observer. «Les personnes en charge du bon déroulement des élections font leur travail d’information en toute quiétude: partout où ils se rendent, ils savent qu’ils seront bien reçus!»

Et si voter était un acte de foi? À Hà Tinh, les catholiques semblent vouloir répondre par l’affirmative: leur sens civique n’a d’égale que leur ferveur religieuse… -VOV/VNA/VI