04/07/2018 09:51 GMT+7 Email Print Like 0

Poursuite des mesures pour faire retirer le « carton jaune »

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Nguyen Xuan Cuong a demandé aux localités côtières de poursuivre des mesures pour mettre fin à la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

C’est l’un des efforts du Vietnam visant à faire retirer le «carton jaune » adressé par la Commission européenne (CE) à la pêche au Vietnam.

Le ministère a demandé de poursuivre les mesures comme la sensibilisation auprès des professionnels et des organes concernés les informations sur le «carton jaune » et auprès des pêcheurs et des entreprises exportatrices de produits aquatiques sur les règlements fondamentaux concernant l’INN.

Au deuxième semestre de l’année, le ministère a demandé aux localités de contrôler strictement leurs flottes de navires de pêche, d’appliquer les sanctions sévères pour les violations comme le retrait du permis d’exploitation des produits aquatiques, la non délivrance du nouveau permis pour les armateurs ayant violé les eaux étrangères.

Le ministère a décidé de récupérer les équipements Movimar (système de surveillance satellitaire des navires de pêche hauturière) installés dans les navires de pêche d’une longueur au moins 24m pour installer ceux de plus de 24m, et d’obliger les armateurs, dont leur navire est doté de Movimar, d’utiliser cet équipement 24h sur 24h. Les sanctions seront appliquées pour les violations de ce règlement. En outre, le ministère a recommandé de moderniser l'équipement avec le VX-1700 (qui combine la fonction de communication et le positionnement par satellite).

Pour rappel, du 15 au 24 mai, la CE avait effectué une tournée de travail au Vietnam afin d'enquêter sur la mise en œuvre en œuvre de ses neuf recommandations sur l’INN. La CE a enregistré les efforts du Vietnam dans la lutte contre la pêche illicite, dont le perfectionnement de la Loi sur l’aquaculture. Cependant, selon la CE,  la lutte contre l’INN n’est pas encore efficace.

Selon les prévisions, en janvier 2019, la CE va retourner au Vietnam pour contrôler et réexaminer la mise en œuvre en œuvre de ses recommandations. - VNA/VI