29/01/2018 09:48 GMT+7 Email Print Like 0

Pour un développement durable de la culture poivrière

  Une conférence sur le renforcement du développement durable de la culture poivrière du Vietnam a eu lieu récemment à Hô Chi Minh-Ville.

La conférence, organisée par le Département de la culture du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, avait pour objectif de rapporter la situation de production de l’an dernier et de chercher des solutions en vue du développement durable de la filière.

En 2017, le Vietnam a produit 243.000 tonnes de poivre, soit une hausse de 24% en glissement annuel, représentant 50% de la production mondiale.

"La superficie actuelle est de 152.000 ha, bien trop par rapport au plan fixé", a estimé Lê Van Duc, directeur adjoint dudit Département. D’ajouter que l’augmentation rapide des plantations a entraîné une chute du cours du poivre ces derniers mois. "Un réaménagement des régions de matières premières est nécessaire", a-t-il jugé. Il a proposé de se limiter à 100.000-120.000 ha, pour un rendement de 280 tonnes/an d’ici 2020, d’arrêter les nouvelles plantations pour se consacrer à l’amélioration de la qualité, de s’orienter vers le développement d’une culture sûre et économe en matière de coût d’investissement.

Sur le plan des exportations, le Vietnam conservera ses marchés traditionnels et renforcera ses investissements dans l’application des technologies.

D’autres mesures pour augmenter les rendements se focalisent sur la prévention des épiphyties.

En 2017, le Vietnam a exporté quelque 214.000 tonnes de poivre. Le poivre du Vietnam est présent dans 109 pays et territoires, dont 43% en Asie, 28,1% en Europe, 22,1% aux États-Unis, 6,8% en Afrique. -CVN/VNA/VI