10/06/2021 09:29 GMT+7 Email Print Like 0

Photo Hanoi ‘21

Photo Hanoi ‘21. Photo: Institut français de Hanoï
Tout au long du mois de mai, le programme Photo Hanoi ‘21 propose au public des expositions, des conférences et des ateliers sur la photographie, organisés dans différents lieux culturels de la capitale.

Photo Hanoi ‘21 est en fait une initiative lancée par l’Institut français de Hanoï, dont le but est de faire connaître au public vietnamien l’univers de la photographie sous toutes ses coutures. Mais pour Thierry Vergon, qui est le directeur de l’Institut, il s’agit aussi de susciter des rencontres.  

«Ce projet est né il y a déjà plus d’un an parce qu’on s’est rendu compte que la photo d’art était vraiment une discipline montante au Vietnam, avec beaucoup de talents, et donc on a voulu mettre à l’honneur cette expression artistique en faisant se rencontrer des photographes vietnamiens, des photographes français et des photographes étrangers,  de façon à susciter l’intérêt du public», nous dit-il.

Cette première édition, qui réunit une trentaine de photographes, plasticiens et créateurs, nous propose une approche aussi diversifiée que possible de l’art de la photographie, comme nous l’explique ce même Thierry Vergon.

«Il y a huit pays européens, qui ont chacun choisi un photographe pour le représenter», détaille-t-il. «Il y a la Suisse, la Belgique francophone, les Pays-Bas, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Pologne, l’Italie. En plus, il y a des photographes français, des photographes vietnamiens et des photographes franco-vietnamiens... La première exposition, qui est en cours ici à l’Institut français, est consacrée à la gastronomie. Mais il y a une autre exposition d’un photographe français qui a fait des photos au Japon sur des apprenties geisha qui doit avoir lieu au Centre culturel japonais. Et puis, il y aura une grande exposition au Centre d’art contemporain de Vincom avec d’un côté, des photographes européens, et de l’autre, des photographes français et évidemment vietnamiens. Par ailleurs, nous sommes très contents d’accueillir ici à la galerie de l’Espace à partir du 14 mai une exposition de Lâm Duc Hiên, qui est un photographe français d’origine vietnamienne, et qui a fait un gros travail sur le Mékong. Il l’a descendu depuis le Tibet jusqu’au Vietnam en traversant tous les pays pour nous laisser un témoignage de ce voyage extraordinaire!»

De riches activités éducatives devraient également être coorganisées par l’Institut français de Hanoi et ses partenaires, histoire d’affirmer haut et fort que la photographie est accessible à tous. Linh Pham, qui est un photographe indépendant, veut y voit l’opportunité de montrer à tous que la photographie n’est pas l’apanage d’une élite.   

«Avec l’Institut français, le studio Punk Dragon et quelques photographes vietnamiens indépendants, nous allons participer à trois expositions dont une de Lâm Duc Hiên, ainsi qu’à un circuit vers le village de Lai Xa qui est considéré comme le berceau des photographes vietnamiens et à plusieurs ateliers. Notre grande ambition, c’est de rendre la photographie plus familiale et plus attractive», nous confie-t-il.

Elaboré en pleine période de restrictions, le projet Photo Hanoi ‘21 témoigne d’un besoin de communiquer à travers un langage visuel commun, qui prend alors un sens particulier.-VOV/VNA/VI